Plusieurs propositions figurent dans un nouveau plan de mobilité

WEMMEL À l'heure où les travaux du collecteur du Maalbeek, au square Faymonville, à Wemmel, battent leur plein encore pour deux bons mois, interdisant la circulation au-delà du Markt, voici que se profile le nouveau plan de mobilité de la commune.

Celle-ci, qui a commandé une étude en la matière voici plusieurs mois, n'a encore rien décidé de concret. Pour l'instant, il ne s'agit que de propositions suggérées par le bureau d'études Gront Mij, à Grand-Bigard.

L'un des projets majeur de mobilité épinglé dans le dossier concerne la mise à seulement 30 km/h de la commune.

Pas dans son entièreté, mais dans ses rues centrales et locales. L'avenue Limburg Stirum et la chaussée de Bruxelles, quotidiennement empruntées par les navetteurs, devraient rester à 70 km/h.

L'objectif de cette mise à pied, si elle est approuvée par le collège wemmelois ? Dissuader les automobilistes d'emprunter les rues adjacentes, l'avenue de Limburg Stirum étant elle-même un axe de pénétration important vers Bruxelles, sans parler de la chaussée de Bruxelles, quotidiennement surchargée, qui est l'un des accès les plus importants à l'autoroute. Pour rappel, 9.800 véhicules sont comptés chaque jour sur cette chaussée wemmeloise.

Un plan de mobilité s'avère donc urgent à Wemmel. L'échevin Roger Mertens (IC) évoque également les travaux d'agrandissement du Ring qui devraient avoir lieu d'ici 15 ans.



© La Dernière Heure 2009