Rares sont les communes bruxelloises à modifier leurs taxes pour l’exercice 2022. À Woluwe-Saint-Lambert, ce sera cependant le cas. La majorité Défi-CDH a en effet fait le choix d’augmenter le précompte immobilier : fixée actuellement à 2.700 centimes additionnels, la taxe sera désormais de 3.200 centimes additionnels dès 2022.

"Ce n’est bien sûr pas de gaieté de cœur qu’on augmente. Mais on n’a pas le choix. Cette modification permettra de gagner environ 5 ,7 millions par an", nous explique l’échevin des Finances, Xavier Liénart.

Parmi les raisons de l'augmentation citées par le grand argentier woluwéen : les transformations de bureaux en logements (ce qui fait baisser les recettes fiscales), et également les coûts engendrés par la revalorisation du personnel communal. Le bourgmestre Olivier Maingain (Défi) a déjà émis de vives critiques quant à cette revalorisation du personnel voulue par les instances régionales et le montant pris en charge par la Région. "C’est pour nous une atteinte à l’autonomie communale", nous a-t-il confié fin novembre.

L'IPP baisse... "de la poudre aux yeux" pour Ecolo

L’impôt des personnes physiques (le fameux IPP) sera quant à lui légèrement baissé et passe de 5,7 % à 5,4 % pour l’exercice 2022.

Du côté de l’opposition woluwéenne, la pilule passe en tout cas mal. Les Verts ont voté contre l’augmentation du PRI mais aussi contre cette baisse de l’IPP. "C’est un marché de dupe, de la poudre aux yeux, un faux taxe shift", dénonce Jean-Claude Van der Auwera (Écolo).

"C’est toujours la classe moyenne qui trinque. À la place d’augmenter la fiscalité, il faut faire preuve de créativité, faire des économies, entamer des réformes...", déplore de son côté la conseillère Amélie Pans (MR). Les libéraux, "en tant que libéraux", ont cependant voté en faveur de la baisse de l’IPP.