Bruxelles

Les futurs résidents pourront utiliser leur smartphone pour contrôler l’éclairage, les rideaux et même la porte d’entrée.

D’ici 2022, quelque 15 nouveaux appartements de luxe vont voir le jour dans le centre de Woluwe-Saint-Pierre, du côté de l’avenue Edmond Parmentier. Le permis de construire vient en effet d’être approuvé pour ce complexe baptisé "Les Émeraudes", porté par le promoteur Antonissen Development Group.

"À Woluwe-Saint-Pierre, un quart des habitants ont entre 45 et 64 ans. Les demeures seigneuriales ou les villas spacieuses dans lesquelles ils vivent actuellement sont devenues trop grandes maintenant que les enfants ont quitté la maison et exigent souvent beaucoup d’entretien. C’est pourquoi nombreux de ces Bruxellois - qui ont souvent un travail exigeant - choisissent d’échanger leur villa contre un nouvel appartement de luxe dans lequel ils peuvent profiter des plaisirs de leur logement, sans en subir les lourdeurs", détaille Sven Potvin, CEO d’Antonissen Development Group.

Le projet est situé entre la forêt de Soignes, les étangs Mellaerts et le parc Parmentier. "En outre, les nombreux établissements de restauration de haute qualité et le centre commercial de Woluwe sont autant d’atouts supplémentaires", poursuit Sven Potvin. "Le bus s’arrête à 100 mètres, le métro est à 10 minutes à pied et il y a plusieurs centres sportifs et de nombreux magasins à proximité, afin que les futurs résidents ne soient pas bloqués dans les embouteillages autour de la capitale. Le projet est donc l’un des sites résidentiels les plus durables de Bruxelles", poursuit le CEO.

L’immeuble sera également en pointe au niveau de la technologie : chaque appartement sera doté d’un ensemble domotique complet. Les futurs résidents pourront utiliser leur smartphone pour contrôler l’éclairage, les rideaux et même la porte d’entrée. "En intégrant un maximum de technologie intelligente dans les appartements, nous rendons la vie des résidents plus facile. Ce nouveau bâtiment, par exemple, présente un avantage supplémentaire par rapport aux demeures majestueuses mais moins respectueuses de l’environnement de la Région. Grâce à des applications telles que le thermostat intelligent, la consommation des résidents est automatiquement ajustée. C’est bien non seulement pour l’environnement, mais aussi pour la facture énergétique", conclut Sven Potvin.

Le prix de vente moyen varie de 340 000 euros pour un appartement d’une chambre à coucher à 848 000 euros pour un penthouse avec trois chambres à coucher. L’achèvement du bâtiment est prévu pour le printemps 2022.