A Woluwe-Saint-Pierre, les sacs poubelles blancs se retrouvent régulièrement éventrés au milieu de la route. L'origine du problème selon la commune : les renards, chats, pies et corneilles qui s'attaquent au sacs, mais également les habitudes de certains citoyens.

Jusqu'en novembre, les équipes communales du service propreté seront donc sur le terrain pour responsabiliser les habitant(e)s. Ce vendredi, le bourgmestre Benoit Cerexhe (CDH) et la première échevine en charge de la Propreté Caroline Lhoir sont allés à la rencontre des riverain(e)s aux côtés des équipes communales. L'objectif : dialoguer avec les citoyens, offrir des poubelles rigides et informer sur le tri des déchets alimentaires.

© D.R.

Les équipes de la commune et agents sanctionnateurs suivent les tournées de collecte des sacs blancs de Bruxelles Propreté et relèvent les adresses à proximité des sacs éventrés. Les habitants sont une première fois avertis par courrier et invités à mettre en place des solutions concrètes. Parmi celles-ci, un meilleur respect des horaires de passage des camions de Bruxelles-Propreté, un recours à une poubelle rigide, le tri des déchets alimentaires et le zéro déchet.

Si la situation reste inchangée, une sanction administrative communale pourrait être imposée.

"Si chacun(e) se sent responsable et prend sa part, tout le monde y gagne, explique Caroline Lhoir. Les sacs éventrés sont une vraie nuisance pour nos habitants et pour l’environnement. Notre commune est belle et conviviale : cette action de propreté vise justement à la maintenir."

En quelques jours, des résultats sont déjà visibles, assure la commune : une trentaine de courriers d’avertissement, une dizaine de poubelles rigides acquises et des rues déjà plus propres. Cette action se mènera jusque fin novembre, quand les renards partiront se réfugier dans leurs tanières pour l’hiver et reprendra au printemps, en fonction des besoins.