L'objectif de ces rénovations: isoler les bâtiments et réduire ainsi la consommation d'énergie et le coût des charges pour les habitants.

La Société Immobilière de Service Public, En Bord de Soignes (EBDS), a mandaté l’entreprise de construction BPC qui lancera, au cours de ce premier trimestre, la première des trois phases de travaux d’isolation et de ventilation de la Cité de l’Amitié à Woluwe-Saint-Pierre.

Au total, le site compte 324 logements sociaux dont 56 sont réservés aux personnes à mobilité réduite. Cette première étape de chantier dont le coût s'élèvera à 4 290 500 euros et cofinancé par la Société du Logement de la Région de Bruxelles-Capitale (SLRB), devrait s’achever à l’hiver 2021. L'objectif? Réduire les charges des habitants tout en répondant d’ores et déjà au Plan Énergie Climat 2030 du gouvernement bruxellois qui dit que pour atteindre l’objectif d’une société bas carbone d’ici la moitié du siècle, la consommation des immeubles bruxellois ne devra plus dépasser 100 kWh/m²/an.

À terme, c'est la totalité du site qui devrait être rénovée. Le chantier sera en effet divisée en trois phases et couvrira tous les bâtiments. "Actuellement les logements de la cité comptabilisent une dépense de 408 kWh/m²/an. Grâce aux travaux qui seront mis en œuvre, la société vise les 60 kWh/m²/an ce qui correspond à la consommation d’une habitation basse énergie", explique Antoine Bertrand (Ecolo), président d'EBDS et échevin de la Transition Energétique et des Bâtiments publics à la commune de Woluwe-Saint-Pierre.

Enfin, En Bord de Soignes étudie également l’idée d’installer des panneaux photovoltaïques qui permettraient d’arriver à l’autonomie des communs, réduisant ainsi encore le coût des charges des locataires et son impact environnemental.

Et outre les trois phases de travaux d’isolation et de ventilation, un masterplan est à l’étude en collaboration avec les habitants de la Cité de l’Amitié. Celui-ci ambitionne de créer des liens plus forts entre la Cité et le quartier environnant en la rendant plus accessible et plus attractive. La mixité et la cohésion sociale seraient ainsi renforcées.