Il s'agit de la première commune bruxelloise à prendre cet arrêté.

Pour se conformer aux recommandations de l’OMS qui préconise de prendre toutes les mesures nécessaires préventives pour limiter le risque de propagation du Coronavirus - Covid 19, le bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert Olivier Maingain (DéFi) a estimé devoir prendre un arrêté de police interdisant l’accès aux établissements scolaires, crèches, maisons de repos, centres sportifs, bibliothèques, centres culturels, lieux de spectacle, bâtiments de l’administration communale ou de tout service public sis à Woluwe-Saint-Lambert, à toute personne revenant d’un voyage privé ou professionnel dans une zone à haut risque déterminée par le SPF des Affaires étrangères (Chine, Thaïlande, Hong Kong, Macao, Singapour, Corée du Sud, Iran, Vénitie et Lombardie) pendant les 14 jours suivant le retour en Belgique.

Il s'agit de la première commune bruxelloise à prendre cet arrêté.

Mme De Block dénonce une mesure "disproportionnée" de M. Maingain

La ministre de la Santé publique, Maggie De Block, a dénoncé comme "disproportionnée" la décision du bourgmestre de Woluwe-Saint-Lambert, Olivier Maingain, d'interdire l'accès à des lieux publics aux personnes revenues d'une zone touchée par le coronavirus Codiv-19.

"C'est une mesure totalement disproportionnée", a-t-elle affirmé à la presse à l'issue d'une réunion du conseil ministériel restreint ("kern") à Bruxelles.

Mme De Block (Open Vld) a mis cette mesure sur le compte de l'"activisme politique".