En moyenne, les Bruxellois(es) jettent 170 kilos de déchets dans la poubelle blanche par an, rappelle la commune. "60% des déchets sont non-triés. Dès lors, recycler, réutiliser, revaloriser sont autant de façons de donner une seconde vie à nos déchets."

"Dès qu’un commerce réduit sa quantité de déchets, il réduit automatiquement ses coûts en plus d’avoir un impact positif pour l’environnement. Le zéro déchet est donc un outil très concret pour limiter ses dépenses en temps de crise", nous explique Antoine Bertrand (Ecolo), échevin en charge de la Vie économique locale.

Avec Bruxelles-Environnement, la commune propose ainsi un atelier pour concrètement comprendre pourquoi et comment mettre son commerce en mode zéro déchet. Dix commerçants auront donc la chance demain après-midi de bénéficier d’une expertise de taille et d’échanges de bonnes pratiques. L'atelier a pour buts d'accompagner les commerces dans leur réduction des déchets et d'ainsi diminuer leur facture et leur empreinte écologique. "Le zéro déchet, cela peut être parfois flou pour certains commerces : cet atelier viendra donner des outils et conseils concrets ", assure Antoine Bertrand.