Bruxelles Trois habitants ont repéré des collants transparents sur leurs portes récemment. 

Ces derniers jours et semaines, la zone de police Montgomery (Etterbeek, Woluwe-Saint-Lambert et Woluwe-Saint-Pierre) a été avertie d’agissements suspects concernant les portes de maisons. Trois habitants ont retrouvé des bouts de collants transparents reliant leur porte de rue et le chambranle à une hauteur qui varie d’un cas à l’autre. Une information confirmée par le chef de zone Michaël Jonniaux : “Il s’agit bien de trois cas récents. Des citoyens nous ont contactés pour nous informer de la chose. Ce n’est pas propre à un quartier particulier car les personnes concernées vivent à Etterbeek, mais aussi à Woluwe-Saint-Pierre. Il est fort probable que ce procédé a pour but de vérifier si la maison est inoccupée et ainsi faciliter un cambriolage”.

La police a donc décidé de communiquer sur les réseaux sociaux alors qu’aucun individu n’a été interpellé actuellement. Le modus operandi est bien connu des forces de l’ordre comme le détaille le chef de corps : “C’est assez simple et basique avec des variantes possibles. Ils peuvent se rendre compte avec ce papier collant que la porte n’a pas été ouverte depuis trois jours par exemple. C’est, en général, la porte d’entrée principale qui est visée”.

La zone de police souligne l’importance de la prévention et donne quelques conseils à la population : “C’est utile de vérifier rapidement la porte. Si un papier collant est constaté, il faut l’enlever et nous prévenir via le dispatching. On le dit jamais assez, mais la vigilance est essentielle pour lutter contre le vol dans habitation. Il est aussi possible de faire appel aux conseillers en prévention de la police ou de la commune”, conclut Michaël Jonniaux.