Bruxelles

Il s'était lâché sur un groupe Whatsapp officiel interne à la zone suite aux actes de vandalisme du 31 décembre à Molenbeek.

La direction de la zone de police Nord (Schaerbeek, Evere et Saint-Josse) va suspendre l'un de ses policiers ayant tenu des propos racistes sur un groupe Whatsapp officiel interne à la zone de police. Deux jours après les événements survenus le soir du réveillon à Molenbeek-saint-Jean, le policier a publié ceci, commentant une vidéo Facebook (voir ci-dessous) : "Voici ce qu'il s'est passé à Molenbeekistan... L'unité a super bien géré chez nous."  Plus loin dans la discussion, ce policier écrit : "Putain tous ses bougnoules de merde. Il faut commence les tirez dessus. Ces fdp. (...)", avant de se rendre compte qu'il n'était pas dans le bon groupe Whatsapp.

© D.R.

L'incident a fait pas mal de remous au sein de la zone de police. Nombreux policiers se sont dits choqués par l'attitude de leur collègue. "Nous sommes au courant", assume le porte-parole de la zone. "Ces propos sont inacceptables.Le chef de corps les condamne sans ambiguïté et avec la plus grande fermeté. Et rappelle que notre zone de police travaille énormément sur des projets liés au vivre ensemble, notamment avec Unia. Une enquête disciplinaire sera ouverte et la personne sera suspendue de ses fonctions le temps de faire la lumière sur cet incident."