Les vacances de carnaval approchent à grands pas. Une opportunité pour le tourisme wallon, victime d'un paradoxe. En effet, le nombre de réservations explose dans les gîtes de la région du centre, et c'est encore plus marquant en Ardennes. Alors même si les annulations sont elles aussi importantes, les chiffres montrent des signes positifs pour le tourisme wallon. Sauf qu'il existe bien une exception : les gîtes de grande capacité. Ces derniers attirent peu de mondE, à cause notamment des règles sanitaires qui interdisent le rassemblement de personnes.

Le député wallon, de la circonscription Soignies-La Louvière, Michel Di Mattia, a justement interpellé la ministre wallonne du tourisme, Valérie De Bue, à ce sujet. "Seules quelques familles nombreuses formant une grande bulle pourraient louer ce type de gîtes ou d'autres configurations tout à fait singulières, mais ces établissements ne peuvent jamais être loués à pleine capacité", a remarqué Michel Di Mattia. Une situation dont est bien consciente la ministre, avec 490 demandes d'aide exceptionnelle déposées par des gîtes de ce type. Une aide qui s'élève à 2 500 euros par demande. Les dossiers ont bien été clôturés et l'argent a été versé.

En janvier, dans le cadre de la révision des nouveaux protocoles sanitaires, il avait été évoqué la possibilité de louer les chambres de ces gîtes à grande capacité. Malheureusement, l'idée n'a pas pu se concrétiser. "Le fait de considérer une chambre d’un gîte comme unité d’habitation à part entière ne permettait pas de respecter les mesures sanitaires en vigueur, et ce d’autant plus en l’absence d’installation privative et de service approprié", a expliqué Valérie De Bue. "Même si les gîtes peuvent rester ouverts, leur restaurant et les autres facilités communes, dont les salles de bains partagées, ne peuvent plus l’être." C'est pourquoi la location de chambres n'aura finalement pas lieu.

Une véritable désillusion, pour une partie de secteur laissée à l'abandon par les touristes. Le gouvernement wallon a donc décidé d'octroyer une nouvelle aide aux gîtes destinés à plus de dix personnes. "J'ai décidé de mettre en œuvre un nouveau programme de soutien à destination du secteur touristique", a déclaré Valérie De Bue. "Le Gouvernement a marqué son accord de principe sur la mise en place de ce programme de 7,5 millions d’euros." Concrètement, c'est 1,7 million d'euros qui sera donné, de manière modulable, aux gîtes en question. "L’aide sera modulée en fonction de la capacité du gîte ; c’est-à-dire que si vous avez un gîte de plus de 10 personnes et un gîte de 50 personnes par exemple, le montant sera différent", a terminé la ministre wallonne. Les modalités sont encore en cours de réflexion mais elles seront bien soumises prochainement au gouvernement wallon. 

La décision de la ministre a été saluée par le député, Michel Di Mattia, en espérant que le contraste entre ces différents types de gîtes soit atténué.