Le programme Boost vient d'être lancé sur Mons et La Louvière pour la première fois.

C’est une grande première et l’heure était donc aux réjouissances, ce mercredi soir. 15 jeunes talentueux et motivés issus de La Louvière et de Mons se sont officiellement lancés dans l’aventure Boost. Pendant au minimum six ans, ils bénéficieront d’un accompagnement intensif qui leur permettra de découvrir et de développer leur potentiel pour maximiser leurs chances de réussite dans l’enseignement supérieur et pour faciliter leur entrée dans la vie professionnelle.

Le programme Boost est déjà actif à Bruxelles, Liège, Verviers et Anvers. Chez nous, il a été lancé en septembre dernier grâce au soutien de nombreux partenaires, notamment la fondation Roi Baudouin et la plateforme pour l’éducation et le talent, mais surtout, grâce à la détermination de plusieurs jeunes qui ont dû convaincre un jury exigeant, présidé par Jean-Jacques Cloquet, CEO de Pairi Daiza. "Vous êtes là parce que vous le méritez. Nous avons senti que vous en vouliez. Nous avons longuement discuté mais le jury était unanime quant à votre sélection", a-t-il confirmé.

Très concrètement, Boost permet aux jeunes talents de bénéficier d’un important soutien, tant individuel que collectif et financier, de renforcer leurs compétences, de créer et d’élargir leur réseau et, in fine, d’exploiter pleinement leur potentiel. "Tout est parti d’un constat : dans les milieux socioéconomiquement fragilisés, on constate que les jeunes ont cinq fois moins de chances de s’engager dans des études supérieures. Il fallait trouver une solution et agir pour lutter contre cela", explique Farah Ridane, coordinatrice générale du programme pour la fondation Roi Baudouin.

"Nous permettons aux jeunes d’initier la réflexion sur leur orientation, de mieux vivre la transition vers le supérieur. Nous visons la réussite scolaire bien sûr mais pas seulement. Ils découvrent des métiers, rencontrent des personnalités inspirantes, se créent un véritable réseau et intègrent une véritable communauté. C’est un programme exigeant au sein duquel ils doivent être actifs, pas passifs." Un programme d’excellence donc, qui semble clairement porté ses fruits.

Des jeunes et plus anciens "boosters" sont en effet venus témoigner de leur expérience. De quoi motiver des troupes déjà très enthousiastes. "Ce n’est pas juste un coup de pouce financier via une bourse, c’est une multitude d’activités et la certitude de bénéficier d’un accompagnement tout au long du cursus. C'est une vraie chance", souligne Tallia Maghe, 16 ans. Entre atelier de gestion du stress ou encore méthodologie du travail, la jeune étudiante se sent mieux armée pour atteindre ses objectifs, à savoir percer dans le milieu du théâtre ou du cinéma.

Les jeunes pépites sélectionnées seront accompagnées de leur quatrième secondaire à leur premier job, pourront rencontrer d’autres boosters et surtout, partager leur expérience. Notons qu’un appel à candidatures est actuellement ouvert pour sélectionner des jeunes, actuellement en troisième secondaire, afin d’intégrer la deuxième promotion de Boost à La Louvière et à Mons. Plus d’infos via www.boostfortalents.be.

© DR