186 réfugiés syriens sont arrivés ce jeudi en Belgique dans le cadre du programme de réinstallation. Pour la première fois, un groupe est hébergé au centre d’accueil de Morlanwelz. Ces réfugiés – exclusivement des familles – sont d’origine syrienne et se trouvaient au Liban et en Turquie.

Arrivés à l’aéroport de Zaventem vers 6h30 jeudi, les 186 réfugiés ont été directement répartis avec l’aide de l’Organisation internationale pour les migrations (l’OIM) dans cinq centres d’accueil fédéraux, dont celui de Morlanwelz, qui participe pour la première fois au programme. Les autres centres spécialisés se trouvent à Florennes, Kapellen, Pondrôme (Beauraing) et Saint-Trond.

Pour le centre d’accueil de Morlanwelz, qui a donc accueilli un groupe de 16 réfugiés, il s’agit d’une expérience enthousiasmante. "L'équipe était particulièrement contente que notre centre ait été choisi pour accueillir des réfugiés réinstallés", confirme Simon Lefevre, directeur du centre. "Il s’agit d’une occasion unique de valoriser notre expertise de 20 années d'accueil à Morlanwelz. C'est un projet à dimension positive car il concerne des personnes qui pourront s'installer durablement en Belgique."

Evidemment, la crise sanitaire nécessite quelques précautions. Afin de minimiser le risque d'infection au Covid-19, les réfugiés doivent observer une période de quarantaine au sein du centre d'accueil. Ensuite, ils suivront un programme spécifique pendant 6 semaines, comprenant des ateliers sur la vie en Belgique. Finalement, ils rejoindront un logement individuel gérés par des CPAS partenaires.

En 2019 et 2020, les opérations de réinstallation en Belgique ont été régulièrement suspendues en raison de la saturation du réseau d’accueil de Fedasil, puis en raison de la crise sanitaire. Les objectifs pour 2021 sont donc ambitieux : le gouvernement belge souhaite rattraper son retard en réinstallant 1.463 personnes depuis l’Egypte, la Jordanie, le Liban, le Niger, le Rwanda et la Turquie.

Actuellement, 361 réfugiés sont arrivés sur le sol belge en 2021 via le programme de réinstallation, auquel la Belgique adhère depuis 2013. Le pays s’est engagé à réinstaller chaque année, sur base des priorités européennes, un contingent de réfugiés vulnérables. "La réinstallation permet d’offrir une protection à ces personnes, ainsi que la chance de démarrer une nouvelle vie dans un pays tiers. Ces dernières années, ce sont principalement des familles syriennes de Turquie, du Liban ou de Jordanie qui sont arrivées en Belgique", précise-t-on du côté de Fedasil.

À Morlanwelz, le centre est ouvert depuis 2000. Il héberge actuellement 203 demandeurs de protection internationale (asile). Parmi les résidents, le centre accueille des mineurs étrangers non accompagnés (les "Mena") et, depuis jeudi donc, des réfugiés arrivés dans le cadre du programme de réinstallation.