Début du procès du meurtre de Francesco D'Alessandro à La Louvière

Le procès pour meurtre d'Onjanirina Rakotomalala, 36 ans, a débuté lundi devant la cour d'assises du Hainaut à Mons.

Belga
Début du procès du meurtre de Francesco D'Alessandro à La Louvière
©BELGA

La trentenaire est accusée d'avoir tué son mari, Francesco D'Alessandro, de plusieurs coups de couteau dans leur appartement situé le long de la rue de la Concorde à La Louvière.

Le couple s'était rencontré un an plus tôt sur internet et s'était marié en janvier 2018. LOnjanirina Rakotomalala a ensuite rejoint son époux en Belgique, en août 2018.

Le 12 octobre 2018, une dispute a éclaté dans l'appartement du couple. L'accusée reprochait à son époux d'être violent avec elle et de discuter avec d'autres filles sur internet. Elle l'avait d'ailleurs piégé, le jour des faits, en usurpant l'identité d'une femme et en créant un faux profil sur Facebook. La trentenaire a avoué avoir frappé son mari à deux reprises à l'aide d'un couteau. Elle a ensuite tenté de mettre fin à ses jours en se poignardant, puis en consommant des médicaments et de l'esprit de sel.

Elle a été placée dans le coma à l'hôpital du Tivoli. Sortie des soins intensifs en novembre, elle a été placée sous mandat d'arrêt.

Toujours en détention, l'accusée est défendue par Me Jean-Benoît Ronveau du barreau de Tournai et Me Jean-Edmond Mairiaux du barreau de Mons. Me Elena D'Agristina, du barreau de Charleroi, représente les parties civiles. Pierre Hustin, avocat général, est chargé de l'accusation. Le procès est présidé par Philippe Restau, conseiller honoraire à la cour d'appel du Hainaut. Le jury était composé de six hommes et de six femmes, lors du tirage au sort de lundi dernier. Le troisième juré, un homme, a signalé son absence. Il est remplacé par le premier juré suppléant qui est une femme. Les dames, au nombre de sept, sont donc majoritaires dans le jury.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be