La Ville de La Louvière rachète le parc et le château Boël à Duferco pour 5 600 000 euros

La Ville a introduit un dossier afin de tenter d’obtenir des subsides pour la valorisation et le développement du site.

F.D.
La Ville de La Louvière rachète le parc et le château Boël à Duferco pour 5 600 000 euros
©D.R.

Le dénouement est enfin arrivé dans le dossier colossal de rachat du parc et du château Boël par la Ville de La Louvière. Un accord a en effet été trouvé ce matin entre cette dernière et Duferco pour la modique somme de 5 600 000 euros. Dans la foulée, le bourgmestre, Jacques Gobert, a présenté son projet de développement et de revalorisation du site qui fait l’objet d’une demande de subsides européens (FEDER). Idéalement situé à proximité du centre-ville, le domaine Boël pourrait participer au renforcement de l’attractivité touristique de La Louvière en le rendant accessible au grand public.

Rendre le domaine Boël, reconnu comme patrimoine mondial de l'UNESCO, accessible au public présenterait de nombreux avantages pour la Ville comme pour ses habitants. "Ce lieu emblématique a un rôle à jouer dans la stratégie de développement urbain de la Ville de La Louvière et plus largement du cœur du Hainaut", annonce Jacques Gobert, bourgmestre de La Louvière. "Une ouverture au public permettrait d'améliorer le cadre de vie des habitants tout en renforçant l'offre touristique et culturelle du territoire. Cela permettrait également de stimuler le développement d'écosystèmes régionaux conformément à la volonté exprimée dans la stratégie du développement urbain du cœur du Hainaut."

Pour développer et valoriser au mieux le site Boël, la Ville de La Louvière a introduit une demande de subsides auprès des fonds européens FEDER. Le dossier contient deux points : le premier visant l’acquisition de la propriété et le second comprenant la sécurisation et l’aménagement du parc du château. Ce dernier devrait ainsi se doter d’un vaste espace vert public, accessible à tous, où un cheminement sera créé pour permettre de relier le centre-ville au canal du centre historique. De nombreux événements et animations musicales devraient, à terme, y prendre place.

Le château devrait quant à lui accueillir les entreprises ainsi que le monde académique et institutionnel lors de colloques, séminaires, événements d'affaires, formations professionnelles, etc. Des opérateurs issus du milieu culturel, académique et économique devraient également s'y installer dans la perspective de développement d'écosystèmes régionaux orientés vers les secteurs identifiés par l'axe 3 du projet de Ville "L.LO 2050". Le tourisme d'affaire se verra également développé grâce à cette acquisition. "Cette affectation n'est pas anodine. On souhaite ainsi soutenir le secteur économique local et faire de ce lieu emblématique le centre névralgique de l'écosystème économique louviérois", ajoute Jacques Gobert.

Le montant total de ce projet est de 6 440 000 euros dont la Ville n’aurait à payer que 10% de la somme si le dossier est retenu dans le cadre de la demande des fonds FEDER. 3 148 800 euros viennent s’ajouter pour les travaux nécessaires à cette valorisation. Les subsides prendraient une nouvelle fois en charge 90% du coût global.

Ce budget d’un peu plus de trois millions d’euros comprend notamment le nettoyage du massif forestier, l’aménagement des entrées, de multiples réfections ainsi que la mise en place de mobiliers urbains et d’éclairages intelligents. Au niveau du château, le système de chauffage sera remplacé et celui électrique adapté. Un réseau informatique sera également installé. Restauration du jardin d’hiver et rafraîchissement de l’intérieur complèteront la liste des investissements.

Tous ces projets dépendront évidemment de la décision de retenir ou non le dossier de la Ville. Selon toute logique, il ne devrait pas y avoir de problème à ce niveau-là.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be