Pour le lancement de l’enquête publique de sa Grand-Place, la Ville de Braine-le-Comte propose des visites 3D des lieux

L’enquête publique est ouverte du 7 juin au 7 juillet.

F.D.
Pour le lancement de l’enquête publique de sa Grand-Place, la Ville de Braine-le-Comte propose des visites 3D des lieux
©Ville de Braine-le-Comte

Le réaménagement de la Grand-Place de Braine-le-Comte passe à l’étape suivante. L’enquête publique vient en effet de commencer et se terminera le 7 juillet prochain. Tout au long de cette période, les citoyens auront (déjà) la possibilité d’avoir un aperçu de leur future Grand-Place. La Ville de Braine-le-Comte propose en effet une visite numérique des lieux en 3D plongeant véritablement la population dans son futur espace de vie.

Le vaste parking en macadam qui constitue principalement la Grand-Place actuellement sera donc méconnaissable pour ceux se projetant dans les plans 3D. Les lieux font place à un vaste espace de convivialité verdoyant comprenant des espaces verts de 840 m2, un espace de détente, jeux d’eau, mobiliers urbains mobiles et ludiques, des bacs de verdure amovibles et bien d’autres aménagements.

La mobilité douce y sera également à l’honneur. Le projet prévoit en effet de rendre la Grand-Place majoritairement piétonne. Trois passages pour piétons et trois zones de stationnement pour vélos seront mis en place en ce sens. La Grand-Place deviendrait également à sens unique afin de diminuer l’assiette de voirie. Deux arrêts de bus seront créés et le passage devant la Grand-Place deviendrait surélevé pour former un plateau, permettant l’instauration d’une Zone 30 sur toute la traversée du centre-ville. 35 emplacements de parking seront mis en place dont un réservé aux voitures électriques. Plusieurs parkings des alentours seront également agrandis pour accueillir davantage de véhicules.

Le célèbre kioske de la Grand-Place ne devrait plus non plus faire grise mine. Des aménagements sont en effet prévus afin de le mettre en valeur. Les dimensions du jeu de balles seront quant à elles revues afin d’en faire un terrain officiel. Bref un beau projet d’envergure attend les citoyens.

Pour le mettre en place, les autorités communales se sont penchées sur le dossier pendant de nombreuses années afin qu’il corresponde au mieux aux attentes des citoyens tout en bénéficiant de subsides suffisants pour faire diminuer les coûts. Le montant global du projet s’élève à un peu plus de trois millions d’euros. Des subventions de la Région wallonne prendront en charge 60 % des coûts relatifs aux espaces "carrossables" et 80 % des coûts relatifs aux espaces de convivialité. L’égouttage sera quant à lui subventionné à 100 % par la SPGE.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be