Les gobelets réutilisables en phase de test lors du carnaval du Roeulx

Les établissements recevront environ 500 gobelets chacun.

F.D.
Les gobelets réutilisables en phase de test lors du carnaval du Roeulx
©U.P. (Illustration)

Une phase de test va être mise en place ce week-end à l’occasion du carnaval du Roeulx. La Ville a en effet acquis des gobelets réutilisables pour l’organisation de ses activités. Une partie des gobelets a également été distribuée aux associations folkloriques. Ils seront déjà utilisés lors du carnaval se déroulant du 25 au 27 juin.

"Nous nous sommes positionnés en faveur d'une utilisation responsable des récipients de boisson, délaissant les gobelets en plastique jetable, en faveur de l'environnement et de la propreté publique", indique Virginie Kulawik, échevine au Roeulx. "Le cadre légal en vigueur permet pourtant encore l'utilisation des gobelets en plastique jetable lors des événements drainant un public important, à condition que les gobelets soient effectivement collectés sélectivement en vue d'être recyclés. Cependant, à partir de 2023, cette exception n'existera plus. Les gobelets réutilisables seront alors nécessaires quelle que soit l'envergure de l'événement. C'est pourquoi, nous souhaitons déployer l'utilisation des gobelets réutilisables lors des prochaines festivités, en ce compris le carnaval du Roeulx."

En effet, lors du carnaval du Roeulx, se déroulant du 25 au 27 juin, les gobelets réutilisables seront utilisés, et ce sans caution. Chaque établissement ou buvette recevra gratuitement un stock d'environ 500 gobelets réutilisables pour leur permettre un service retardant au maximum l’utilisation des plastiques jetables.

Phase de test oblige, il est difficile d’estimer les quantités de gobelets nécessaires. Si les commerçants tombent à cours, il leur sera permis, en dernier recours, de servir leurs boissons dans des gobelets jetables.

"Nous maximiserons le retour des gobelets en organisant un système de récupération et de redispatching entre les organisateurs. Nous comptons sur la collaboration de tout un chacun pour que cela fonctionne", ajoute Virginie Kulawik. "Lors des soumonces générales, nous avons pu constater une meilleure propreté du site après l'événement. Même s'il n'y a pas de caution, les personnes participantes ont quand même veillé à rassembler les gobelets et à les ramener. C'est déjà rassurant. Maintenant reste à voir le Carnaval."

Après le carnaval, la situation sera évaluée pour envisager 2023 le plus sereinement possible, avec l'expérience de cette première édition pour améliorer et optimiser le système ainsi mis en place.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be