Loïc, "nounou" des sponsors et partenaires du Ronquières Festival (VIDÉO)

Depuis sept ans, Loïc Tossins fait partie de la grande famille des bénévoles du Ronquières Festival.

F.D.

Parmi les bénévoles du Ronquières Festival, certains font désormais partie des meubles tant ils contribuent au bon déroulement de l’événement depuis des années. Loïc fait partie de ces personnes qui œuvrent dans l’ombre. Il est en effet bénévole depuis sept ans maintenant et ne compte pas s’arrêter là. Sa mission ? Veiller à ce que les sponsors et les partenaires ne manquent de rien.

Après avoir été festivalier en 2014, Loïc s'est inscrit en tant que bénévole dès l'année suivante, en 2015, de façon tout à fait naturelle. "Tout s'est fait naturellement. Le Ronquières Festival est né d'une petite histoire entre quatre amis qui, après dix ans, est devenu un événement d'envergure. Je connaissais certains d'entre eux ce qui m'a permis d'intégrer l'équipe des bénévoles. Depuis, je ne la quitte plus. Je ne regrette absolument pas mon choix, c'est très énergivore et chronophage mais c'est surtout un réel plaisir de faire partie de cette grande famille", indique Loïc Tossins, bénévole au Ronquières Festival.

Tout au long de son expérience de sept années, Loïc a eu l'occasion d'occuper deux postes différents. Il travaillait dans les loges artistes entre 2015 et 2019 avant de devenir responsable des sponsors et des partenaires ces deux dernières années. "Depuis deux ans, je suis, en quelque sorte, le nounou des sponsors et des partenaires", confie-t-il. "Je fais en sorte que tout se passe bien pour eux avant, pendant et après le festival. Nous avons quotidiennement des réunions de débrief lors du festival pour identifier les éventuels couacs et y remédier le cas échéant. Je cours toujours de gauche à droite mais jusqu'à maintenant aucun gros problème n'est survenu. Avant cela, je m'occupais des loges artistes. Je devais donc m'assurer que toutes leurs demandes étaient respectées et préparer leur loge avant leur arrivée."

Qui dit années d'expérience dit également anecdotes amusantes à raconter. Pour Loïc, c'est sa rencontre avec Zazie qu'il ne peut oublier. "Zazie avait eu une demande assez particulière puisqu'elle désirait avoir des gobelets en carton. C'est une demande que l'on respecte naturellement de par sa volonté d'agir pour l'environnement mais trouver ces gobelets en carton n'a pas été une mince affaire", raconte-t-il. "J'ai dû faire de nombreux magasins pour les trouver. Finalement, le samedi matin, j'ai appelé un magasin proche de chez-moi pour savoir s'il en avait. C'était le cas donc j'ai pu aller en vitesse en acheter."

Outre son anecdote avec Zazie, Loïc a retenu les deux passages de Kyo au Ronquières Festival. Un groupe très humain et sympa qui n’hésite pas à faire la fête tout en restant professionnel.

Bref, le Ronquières Festival reste et restera une expérience inoubliable pour Loïc qui compte bien prolonger l'aventure. "Il y a deux mots qui caractérisent bien le festival : famille et bonne entente. Tout le monde se connaît, on est considéré, ce qui prouve que nous ne sommes pas dans une usine mais bien dans une famille d'environ 1 400 bénévoles maintenant. Malgré les quelques 66 000 festivaliers attendus lors du festival, l'organisation reste vraiment familiale. Personne ne part d'ici en se disant qu'il a vécu une mauvaise expérience. Les artistes aussi sont conquis notamment par la beauté du site et reviennent parfois juste pour ça. Chaque année des ajouts sont mis en place pour encore améliorer la qualité de vie des festivaliers. Bref, je ne regrette absolument pas m'être lancé dans cette belle aventure", conclut Loïc.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be