Une édition record pour le Ronquières Festival

Le site du Plan incliné a vu défiler 65.000 festivaliers sur trois jours pour cette dixième édition.

G.La
Une édition record pour le Ronquières Festival
©AVPRESS

Le jour du Seigneur au Ronquières Festival est résolument placé sous le signe de la pop et du rock. Avec du beau monde pour tenir l'office: Snow Patrol, Travis, Deus ou encore Mustii. Sans oublier les Courtraisiens de Goose convoqués pour faire virevolter le site du Plan incliné.

Ronquières confirme ainsi sa touche tout public, avec une programmation capable de séduire les plus jeunes et leurs darons. Un ingrédient qui a permis au festival de s'imposer comme un rendez-vous incontournable de l'été musical en Wallonie. Un festival qui célébrait ses 10 ans cette année avec un troisième jour et une troisième scène pour marquer le coup.

"C'était une plus grande pression sur nos épaules, on est arrivé plus fatigué pour le commencement. D'autant plus qu'on entendait ailleurs sur les autres festivals qu'il y avait des problèmes liés au manque de bénévoles et aux fournisseurs. Mais finalement, ça s'est bien passé", commente Jean-François Guillin, l'un des organisateurs du Ronquières Festival. "Développer le festival sur trois jours, c'était une superbe expérience. Ca nous a permis de scinder mieux encore notre programmation, avec un vendredi axé sur les musiques urbaine, un samedi plus pop et un dimanche rock."

Cette édition anniversaire est aussi celle des records. Ronquières aura accueilli 65.000 festivaliers cette année. Le taux d'affluence des précédentes éditions, étalées sur deux jours, est pulvérisé. Ce qui n'a pas manqué de provoquer quelques soucis à la sortie du parking amont le vendredi soir. Mais les organisateurs et les autorités communales ont pu vite rebondir. "On a rencontré une difficulté à la sortie du parking. Elle était liée au fait qu'une voirie qui était avant empruntée à Écaussinnes et qui permettait de délester pas mal de voitures est devenue un Ravel réservé à la mobilité douce", poursuit Jean-François Guillin. "Mais on a multiplié les réunions dans la nuit et au petit matin pour trouver des solutions. Et samedi déjà, les choses allaient beaucoup mieux."

Le Ronquières Festival entre donc dans une nouvelle décennie. Et l'horizon s'annonce prometteur. "On va continuer à organiser le festival sur trois jours. Et le Bâbord Club, la nouvelle scène électro, est amené à grandir. Je n'ai eu que des retours positifs pour cette première. On s'est associé avec l'équipe du Rockerill qui a préparé une belle programmation. On a mis l'accent sur la qualité du son pour cette première. Mais c'est une scène qui est certainement amenée à se développer, on sent qu'il y a une demande."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be