La technologie au service du poste d’observation du Ronquières Festival

De nombreuses disciplines ont œuvré dans l’ombre pour garantir la sécurité des festivaliers.

F.D.
La technologie au service du poste d’observation du Ronquières Festival
©AVPRESS

Le Ronquières Festival vient de clore sa dixième édition en beauté ce dimanche soir par le concert de Snow Patrol. Alors qu’environ 65 000 visiteurs se sont rendus sur le site du plan incliné tout au long des trois jours de festival, en coulisse, le poste d’observation se chargeait de s’assurer que tout se passe bien pour les festivaliers. Pour les aider dans leur mission, les membres du poste d’observation pouvaient compter sur l’aide précieuse de la technologie.

La technologie au service du poste d’observation du Ronquières Festival
©AVPRESS

Plusieurs départements composaient le poste d’observation. On retrouvait en premier plan les pompiers, le poste médical géré par l’ACS, les forces de police, la logistique composée notamment du service travaux ainsi que la communication de crise. Un membre de l’organisation était également présent pour faire le relai en cas de situation de crise. Ces situations étaient quant à elles gérées par Jordan qui s’occupait de coordonner et planifier les situations d’urgence.

Pour les aider dans leurs missions, les membres du poste d'observation pouvaient compter sur la technologie. "Nous avons un programme accessible par toutes les disciplines du poste d'observation", indique Jordan, planificateur et coordinateur du plan d'urgence. "Il permet de voir la situation sur le site en temps réel. Pour des événements d'une telle ampleur, on se doit de tout mettre en place pour anticiper toute sorte de situation et préparer un éventuel plan catastrophe. Toutes les autres informations importantes, comme la mobilité, se retrouvent également sur le programme que tout le monde peut modifier en temps réel."

La technologie au service du poste d’observation du Ronquières Festival
©AVPRESS

Du côté des pompiers et des membres de l'ACS, ce sont les drones qui se révèlent être d'une aide précieuse. "Les drones peuvent se déplacer dans un périmètre de 2,1 kilomètres ce qui nous permet d'avoir une vue globale du site mais également de la mobilité aux alentours. Lorsque l'on remarque d'importants embouteillages, par exemple, nous pouvons directement demander aux stewards de fluidifier le trafic pour que la circulation reprenne normalement", indiquent les pompiers du poste d'observation. "Nous ne survolons jamais la foule ni la scène pour éviter tout accident. Les zooms nous permettent de voir la foule très nettement tout en restant à une distance de plusieurs centaines de mètres. Si nous voulons agrandir le champ d'action du drone, nous pouvons placer des hommes sur le terrain qui en reprendront le contrôle un peu plus loin pour lui permettre de survoler d'autres zones."

La technologie au service du poste d’observation du Ronquières Festival
©AVPRESS

Déjà beaucoup utilisés en France, les drones peinent encore à se faire une place en Belgique bien que leurs avantages soient multiples. Pour leur permettre de tenir tout au long des trois jours de festival, pas moins de quatre batteries d’une autonomie de 40 minutes étaient en permanence alternées pour maintenir un contrôle du site permanent. Cette technologie peut également être utilisée pour des reconstitutions avec la police ou lors d’incendie. Un atout voué à se développer donc.

La technologie au service du poste d’observation du Ronquières Festival
©AVPRESS

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be