Paolo F., accusé de meurtre pour une seule des six victimes au carnaval de Strépy: "Que leur mort soit toujours considérée comme un accident est incompréhensible"

Frédéric D’Andrea est la dernière des victimes  à avoir été percutée: il s’était sacrifié pour sauver un enfant.

Sebastien Ponciau
Paolo F., accusé de meurtre pour une seule des six victimes au carnaval de Strépy: "Que leur mort soit toujours considérée comme un accident est incompréhensible"
©D.R.
Les faits dans le dossier du conducteur ayant foncé dans la foule à Strépy ont été requalifiés en meurtre...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité