Inédit en Wallonie : un service de garde infirmier 24h/24 disponible à Binche, La Louvière et Mons

Depuis un an, la Binchoise Jennifer Horlait, membre du Consortium Infirmier du Coeur de Hainaut, met tout en oeuvre pour un projet qui pourrait révolutionner les soins d'urgence : un système de garde infirmier H24 destiné à soulager ses services.

Thomas Donfut
Inédit en Wallonie : un service de garde infirmier 24h/24 disponible à Binche, La Louvière et Mons
©Ennio Cameriere

Lorsque, en pleine nuit, quelqu'un a besoin de soins urgents, trois solutions s'offrent au citoyen. Soit il se rend aux urgences soit il contacte un médecin de garde mais qui ne peut pas se déplacer soit il fait appel aux différents numéros d'urgence. Une quatrième solution va se présenter dès ce jeudi pour les habitants de Binche, Mons et La Louvière, celle de contacter un service infirmier. "Depuis plusieurs années, les médecins ne se déplacent plus entre 23h et 6h du matin lorsqu'on fait appel à eux durent leur service de garde", explique Jennifer Horlait, à l'origine du projet et membre du CICH, Consortium Infirmier du Coeur de Hainaut. "Partant de ce constat, je me suis dit qu'il serait bien de mettre en place un service infirmier disponible 24h sur 24 qui, lui, pourrait se déplacer même la nuit."

Le rôle de l'infirmier de garde pourrait servir dans d'innombrables situations dans lesquelles, pour le moment, une prise en charge par ambulance est souvent nécessaire. "Mandatés par l'AviQ qui soutient notre démarche, nous avons signé une convention avec différents hôpitaux de la région mais aussi avec la zone de secours du Hainaut et les médecins de la région. Un des buts de ce service de garde, c'est notamment de soulager le travail des services de secours. Des maisons de repos qui, la nuit, ne peuvent pas compter sur des infirmières, se sont aussi montrées intéressées par le projet."

Une procédure bien détaillée a été mise en place pour le bon déroulement de chaque intervention. "Concrètement, l'infirmière de garde, prévenue par un call center, se mettra en contact avec le patient qui aurait fait appel à elle. Le cas échéant, elle se rend dans l'heure au domicile de la personne et peut procéder à des soins infirmiers classiques. Elle pourrait également se mettre en relation avec le médecin de garde qui lui donnerait des ordres oraux selon le dossier médical du patient."

Le CICH est né durant la crise sanitaire, de la même manière que de nombreux consortiums ont été créés en Wallonie. Ce sont les infirmières et infirmiers qui en font partie qui ont notamment participé à la campagne de vaccination et qui faisait les tests covid dans les centres agréés. "A partir de ce jeudi, le service de garde sera opérationnel à Mons, La Louvière et Binche. Il s'agit d'une phase de test qui, si son action est concluante, pourrait s'étendre aux 28 communes couvertes par le CICH et, ensuite, à la Wallonie entière."

Mais ce projet, une première en Wallonie, Jennifer Horlait ne l'a pas pondu toute seule. "Il s'agit d'un véritable projet de groupe mené par tous les membres du CICH dont son président Cyril Panier. J'ai pris en compte énormément de témoignages et de remarques pour arriver à ce résultat. Ici la phase test continuera jusqu'en décembre après quoi elle sera évaluée notamment par l'AviQ."

Besoin de soins infirmiers entre 20 et 6h du matin à Binche, Mons ou La Louvière ? Appelez le 065/475388 et ce dès ce jeudi.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be