Neufvilles : excédé par les excès de vitesse dans sa rue, il place un faux panneau sur sa voiture

Le Neufvillois craint qu'un accident grave pourrait se produire dans sa rue et se dit "dépité par l'inaction des autorités communale".

Th.D.
Neufvilles : excédé par les excès de vitesse dans sa rue, il place un faux panneau sur sa voiture
©M.C.

Mickael réside dans la rue de Neufvilles depuis 2016. Depuis, il ne cesse de se plaindre de la vitesse des véhicules qui passent dans sa rue. "En 2019, cette partie de la rue a été limitée à 90 km/h mais depuis, les véhicules font comme si cette limitation n'existait pas", se plaint celui qui a déjà subi un accident assez grave dans sa propre rue. "Je suis vraiment inquiet car un de ces jours, un autre accident va se produire. Depuis des mois, j'essaye de me faire entendre auprès des autorités communales mais leur réponse est toujours la même : ça va aller mieux. En attendant, il ne se passe pas un jour sans que plusieurs véhicules passent dans la rue bien au-delà des 50 km/h réglementaires."

Un constat qui se rajoute à un autre élément qui perturbe la mobilité dans la rue de Neufvilles par ailleurs déjà touchée par un trou karstique et un affaissement de chaussée. "Nous nous trouvons à proximité des carrières et le charroi des camions est de plus en plus dense. Lorsque les camions sont plein, ça peut encore aller mais lorsqu'ils roulent à vide, ils ne respectent pas non plus les limitations."

Excédé par les excès de vitesse dans sa rue, Mickael a fini par placer un faux panneau sur sa voiture. "Je l'ai garée sur la chaussée pour faire une chicane "naturelle" mais cela n'a pas duré longtemps. Les voisins se sont plains des coups de klaxon intempestifs, même la nuit, des automobilistes !"

Interrogée, la bourgmestre Fabienne Winckel confesse que la longue rue de Neufvilles, qui joint le village du même nom au centre de Soignies, figure au centre d'une problématique de mobilité. "Actuellement, il y a la faille karstique et un affaissement de chaussée qui doivent être réparés et à cela s'ajoutent les sociétés qui travaillent dans les carrières qui vont financer les travaux nécessaires à l'agrandissement de la chaussée pour améliorer la circulation des poids lourds" nous a confié la bourgmestre. "Une fois que ces éléments seront finalisés, voire durant leur finalisation, la situation se régularisera d'elle-même. Nous pourrons alors agir en fonction de la situation. Il faut savoir qu'il s'agit d'une route régionale et donc nous ne sommes pas les seuls concernés dans cette histoire. Un radar préventif a déjà été placé dans cette rue et nous disposons également d'un radar mobile. La vitesse est une problématique qui ne concerne pas que l'entité sonégienne et nous tentons de lutter contre avec nos armes."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be