Une quarantaine de chevaux et une quinzaine de chiens bénis à Horrues ce dimanche

Pour la 13e année consécutive, la bénédiction des animaux a pu se tenir à Horrues à l’occasion de la fête de la Saint-Hubert.

F.D.
Une quarantaine de chevaux et une quinzaine de chiens bénis à Horrues ce dimanche
©D.R. (illustration)

Les amoureux des animaux se sont réunis à la ferme du Major à Horrues ce dimanche pour y célébrer la fête de la Saint-Hubert. Pour l’occasion, une balade d’environ huit kilomètres était organisée au départ de la ferme avant de faire place à la bénédiction des animaux à midi. Cette année, pas moins d’une quarantaine de chevaux et 15-20 chiens ont été bénis. La messe de la Saint-Hubert et un grand repas ont complété le programme de la journée.

"La journée s'est très bien passée malgré la pluie", confie Louis-Philippe Borremans, échevin du Bien-être animal et organisateur de la journée. "Une quarantaine de chevaux et 15-20 chiens ont été bénis cette année. La totalité des 120 petits-pains bénis sont également partis. Le repas a quant à lui rassemblé 450 personnes dans une ambiance de feu."

Organisée le premier dimanche d'octobre depuis 15 ans, dont 13 années consécutives, la journée de bénédictions animales est née de l'initiative du père de l'échevin sonégien. Il en a ensuite repris les rênes pour perpétuer la tradition. "Mon père avait lancé cette journée de bénédictions à la fin des années 90. Après son décès, quelques années se sont écoulées avant que j'en reprenne les rênes et perpétue la tradition. Depuis 13 années consécutives, j'encadre désormais cette journée avec quelques amis", poursuit Louis-Philippe Borremans.

A la fin du repas, les 450 convives ont été invités à répondre à une question pour tenter de remporter un lot de chocolats. 26 d’entre eux ont finalement trouvé la date du 3 octobre 1999, date à laquelle la ferme du Major s’est vue remettre une plaque signalant son adhésion dans le patrimoine vivant. Un tirage au sort a finalement permis à l’une des personnes ayant trouvé la bonne réponse de repartir avec des chocolats.

Bien que cette journée soit ouverte à tous les animaux, seuls des chevaux et des chiens ont été bénis cette année. Un perroquet l’avait été également dans le passé apportant une petite touche d’originalité. Le rendez-vous est déjà pris au premier dimanche d’octobre de l’année prochaine pour à nouveau perpétrer la tradition et peut-être accueillir des animaux plus originaux.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be