Un ancien élève escroque son institutrice à La Louvière

À 25 ans, Francis (prénom d’emprunt) a gagné le premier rôle en matière d’escroquerie. Il laisse derrière lui de nombreuses victimes dont son ancienne institutrice.

Margaux Piron
- Cour de Cassation: examen du pourvoi introduit à l'encontre de la décision du tribunal d'application des peines de Mons de libérer Michelle Martin sous conditions  
-  Hof van Cassatie: zitting over de vrijlating van Michelle Martin

28/8/2012
pict. by Didier Lebrun / © Photo News
- Cour de Cassation: examen du pourvoi introduit à l'encontre de la décision du tribunal d'application des peines de Mons de libérer Michelle Martin sous conditions - Hof van Cassatie: zitting over de vrijlating van Michelle Martin 28/8/2012 pict. by Didier Lebrun / © Photo News

Une institutrice de la région de la Louvière avait gardé de bonnes relations avec l’un ses élèves avant que la situation tourne au cauchemar.

À la suite d’un accident, la dame a confié sa carte bancaire à Francis (prénom d’emprunt) qui l’aidait au quotidien et en qui elle avait une entière confiance. Mais visiblement, l’institutrice a été piégée par son ancien élève à la tête d’ange…

Le prévenu utilisait notamment à tout rompre sa carte bancaire en effectuant de nombreux retraits. Cet ancien représentant auprès de chez Luminus ou encore Orange n’a pas cessé ses abus de confiance. Il a également souscrit un abonnement téléphonique sous l’identité de l’institutrice afin d’en obtenir les avantages.

Cependant, la victime recevait quant à elle des factures erronées et elle n’est malheureusement pas la seule. Francis a usurpé l’identité de multiples victimes avec le même modus operandi.

À seulement 25 ans, Francis a tout d’un apprenti escroc. Malgré son jeune âge, il accumule aujourd’hui les préventions en la matière au préjudice de particuliers ou encore de sociétés qu’il contactait sur les réseaux sociaux.

Face à ces nombreux délits, le prévenu se dit innocent et accuse même… son père. Francis risque une peine de trois ans de prison ferme. Actuellement détenu, il espère débuter un nouvel emploi dès sa sortie de prison. Le jeune homme devrait éviter de faire des plans sur la comète puisque d’autres dossiers l’impliquant viennent d’être pris en charge par le tribunal correctionnel de Mons. Jugement le 17 janvier.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be