La friterie "L'Excellence" à Binche va bientôt rouvrir ses portes deux ans après sa fermeture suite à un incendie (Vidéo)

En décembre 2020, un incendie avait ravagé la friterie de Taner Akkan qui a mordu sur sa chique deux ans durant avant de pouvoir enfin envisager la réouverture.

Thomas Donfut
Deux ans après l'incendie qui avait ravagé la cuisine, l'Excellence est presque de retour.
Deux ans après l'incendie qui avait ravagé la cuisine, l'Excellence est presque de retour. ©Thomas Donfut

Le 8 décembre 2020, un peu dans l'indifférence générale du deuxième confinement, la friterie "L'Excellence", une institution à Binche, fermait ses portes. La faute à un incendie qui a pris dans la réserve suite à un problème électrique. Plus de deux ans plus tard, l'établissement connu de la plupart des Binchois et ouvert en 2005 est sur le point de renaître de ses cendres grâce à son gérant et propriétaire qui n'a rien lâché malgré la situation difficile. "Il aura fallu plus d'un an et demi aux assurances pour me dédommager", regrette Taner Akkan. "Je ne peux pas cacher que j'ai vécu des moments difficiles durant cette période. Ce qui m'a maintenu la tête hors de l'eau, c'est d'une part l'espoir de pouvoir relancer "mon bébé" et retrouver au plus vite mes clients et d'autre part, de façon beaucoup plus terre à terre, les aides reçues via les droits passerelle durant la période covid. Sans ces dernières, je n'aurais tout simplement plus pu gagner ma vie."

Deux ans d'inactivité, c'est long, très long pour quelqu'un comme Taner qui travaille presque depuis toujours. "Cette période a été très difficile et en même temps, cela m'a permis de me remettre en question. J'ai notamment beaucoup observé ce qui se faisaient dans d'autres établissements et j'ai pu adapter mon snack en fonction de mes envies."

Taner Akkan est impatient de reprendre du service.
Taner Akkan est impatient de reprendre du service. ©Thomas Donfut

Un bar et une terrasse

Ce qui est certain, c'est que les nombreux habitués du snack vont avoir du changement. Le système des banquettes "à l'américaine" a été conservé mais les couleurs assez froides du passé ont laissé leur place à un style plus chaleureux tout en conservant un caractère brut, industriel. "Une cloison séparera désormais la file des clients de la salle proprement dite et la réserve impliquée dans l'incendie a disparu, ce qui laisse beaucoup plus d'espace. J'ai également installé un bar, réalisé par un ami artisan, Gauthier Paulus dans une vieille cuve à mazout, au fond de l'établissement qui pourra servir lors d'événements ou autre. J'ai aussi aménagé une terrasse à l'arrière ce qui est une autre grande nouveauté et qui permettra à mes clients de passer un bon moment sans sentir l'odeur des pots d'échappement. La plupart de ces travaux, je les ai réalisés moi-même car je manquais de moyen pour ne faire appel qu'à des professionnels. J'ai même été contraint de revendre tous les véhicules de la société pour avoir les fonds nécessaire pour terminer les travaux."

L'étonnant bar a été réalisé dans une ancienne cuve... à l'huile.
L'étonnant bar a été réalisé dans une ancienne cuve... à mazout. ©Thomas Donfut

La réouverture est prévue dès que l'établissement réaménagé aura reçu l'aval des autorités compétentes. "Les pompiers sont déjà passés et, hormis quelques petites remarques, tout est OK. Il ne me manque plus que l'accord de Vinçotte qui doit passer dans les prochains jours. J'espère rouvrir le plus rapidement possible car cette période carnavalesque est très importante pour un commerce comme le mien. En 16 ans, c'est la première fois que je ne suis pas ouvert lors d'une répétition de batterie et ça me fait mal. J'ai vraiment hâte de retrouver mes clients et de leur présenter "leur" nouveau snack. Durant ces deux ans, ils m'ont montré énormément de soutien au quotidien et j'espère ne pas les décevoir."

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be