La Louvière : l’échevine Nancy Castillo (ECOLO) ne démissionnera pas malgré son opposition au projet de stationnement gratuit en centre-ville

Selon l’échevine de la Mobilité, la gratuité du parking en centre-ville ne ferait qu’augmenter le nombre de véhicules qui y circulent, ce qui va à l’encontre des engagements pris par la Ville dans le passé.

Thomas Donfut
Nancy Castillo s'est opposée à la décision du de la majorité du Collège mais ne démissionnera pas.
Nancy Castillo s'est opposée à la décision du de la majorité du Collège mais ne démissionnera pas pour autant. ©U.P./J.L.F.

L’opposition louviéroise nous a confié non pas un enthousiasme général mais plutôt un certain positivisme nuancé par rapport à la décision du Collège de supprimer dès le mois d’avril prochain le parking payant dans le centre-ville en voirie. Mais finalement, l’opposition la plus farouche à cette mesure vient du propre camp du Collège puisque Nancy Castillo, échevine ECOLO de la Mobilité, a tout tenté pour que la mesure ne passe pas. “En tant que membre d’ECOLO, je ne peux pas accepter que le nombre de véhicule augmente en centre-ville”, s’explique l’échevine. “Or, avec le système de gratuité mis en place, c’est exactement ce qu’il va se produire. Selon moi, d’autres solutions étaient possibles pour amener du monde dans le centre-ville comme par exemple la multiplication des zones de parking shop&go.

Opposée à son bourgmestre mais aussi à ses collègues échevins sur ce point, ce n’est pourtant pas pour cela que Nancy Castillo donnera sa démission. “Ce n’est pas la première fois que nous sommes opposés à une décision du PS mais cela ne change en rien ma volonté de continuer mon travail avec eux. Dès le départ, on savait qu’on ne serait pas d’accord sur tout. C’est par contre la première fois que je m’explique au nom d’ECOLO concernant un désaccord, ce d’autant plus qu’il s’agit d’un sujet lié à un de mes compétences, en l’occurrence la mobilité même si la zone bleue sera gérée par la Régie Communale Autonome qui fait partie des attributions du bourgmestre. De plus, je suis droite dans mes bottes, je n’ai pas dérogé à la déclaration de politique générale qui voulait diminuer le nombre de véhicules dans le centre-ville. Je ne vois donc pas pour quelle raison je devrais démissionner et ce, malgré mon désaccord avec le groupe PS sur ce point.

Pour le conseiller d’opposition Olivier Destrebecq (MR) pourtant, la démission de Nancy Castillo semble inéluctable. “Je ne vois pas comment elle pourrait tenir le coup dans un Collège qui va à l’encontre de ses convictions politiques qui plus est sur un sujet aussi important qui fait partie de ses attributions”, nous a confié le conseiller communal. “

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be