Parking gratuit à La Louvière : l’opposition mitigée

Pour certains, il s’agit une promesse électorale, pour d’autres une bonne nouvelle ou encore un signe positif mais qui demande des précisions.

Thomas Donfut
Deux heures de parking gratuites dans le centre-ville louviérois, bientôt une réalité.
Deux heures de parking gratuites dans le centre-ville louviérois, bientôt une réalité.

Ce mardi matin, la Ville de La Louvière annonçait un changement radical dans sa façon de gérer le parking dans son centre-ville. Terminés les horodateurs, place à une zone bleue générale avec deux heures de parking gratuit pour tous les automobilistes.

À cette annonce, les trois groupes principaux d’opposition ont réagi de manière sensiblement différentes. Si tous semblent s’accorder sur le fait qu’il s’agisse d’un signe positif de la part de la majorité afin de, notamment, redynamiser le commerce en centre-ville, chacun apporte sa petite nuance.

Ainsi, pour Olivier Destrebecq (MR), il faut penser avant tout à la façon dont seront gérés les contrevenants à cette règle des deux heures gratuites. “Il faudra un organisme neutre et impartial pour régler les conflits éventuels”, nous explique le conseiller. “La solution qui a été choisie me semble cohérente pour tenter de redynamiser le centre-ville et imposer une rotation. C’est un geste important que la Ville fait envers les Louviérois qui y réfléchissaient peut-être à deux fois avant de venir faire leurs courses en centre-ville sachant que c’était payant. Avec cette proposition, l’offre en centre-ville est complète puisqu’il y aura à la fois du gratuit total en périphérie, du payant dans les parkings aménagés et de la zone bleue. À chacun de choisir la meilleure solution en fonction de ce qu’il vient faire à La Louvière.”

Pour Xavier Papier du groupe PLUS, le timing de cette annonce est assez bizarre. “Selon nous, il s’agit d’une démarche électorale mais si, sur le fonds, nous sommes plutôt d’accord avec ce principe et ce, depuis longtemps au même titre que les commerçants”, explique le conseiller. “Cela dit, l’annonce a de quoi surprendre et laisse encore quelques zones d’ombre car on ne sait pas encore comment cela va être financé sachant que c’est la Régie Communale Autonome qui va devoir gérer cette zone bleue. Intervention de la scan car ou agents à pied ? Personne ne sait. Il s’agit d’un dossier important qui devra être bien maîtrisé. J’espère également qu’il ne s’agira pas d’un feu de paille et qu’après les élections, le Collège change d’avis et revienne à une formule payante.

Du côté du PTB, on se réjouit de la mesure prise par le Collège. “C’est plutôt une bonne nouvelle mais on ne veut pas de la scan-car pour le côté répressif”, explique Antoine Hermant. “Des agents pourraient très bien se charger de cet aspect des choses concernant la zone bleue. Ce dont nous craignons aussi, c’est une extension de cette dernière ce qui ne serait pas une solution à privilégier. Certains ménages ont en effet besoin de plusieurs emplacements pour leurs véhicules et visiblement, les frais liés à la carte riverain vont aussi augmenter…

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be