Un protocole mis en place à Morlanwelz pour gérer les plaintes liées à l’installation de la fibre optique

Les plaintes des habitants seront ainsi traitées jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée.

Florian Ducobu
Photos Bernard Demoulin : Fibre optique proximus. Instalation racordement Ixelles (© Bernard Demoulin)
Les plaintes liées à la pose de la fibre optique à Morlanwelz ne seront jamais fermées sans avoir trouvé une solution. ©© Bernard Demoulin

La pose de la fibre optique bat son plein aux quatre coins de la Belgique. De nombreux travaux ont dû être entrepris dans les rues des différentes communes afin d’ajouter des câbles dans le sol. Mais voilà, ces chantiers posent parfois problème aux habitants qui ne savent pas vers qui se tourner pour se plaindre. La commune a pensé à eux en mettant en place un protocole de collecte des plaintes permettant de toutes les traiter.

Nous avons un gros problème pour le moment avec les travaux d’installation de la fibre optique. Avec mon collègue, Gerrard Mattia, nous sommes donc en train d’améliorer la transparence et la communication avec la population. Nous avons encore eu une réunion permettant de mettre en place un protocole pour les plaintes. Ces plaintes ne seront jamais fermées tant que le problème n’est pas résolu”, indique Christian Moureau, bourgmestre de Morlanwelz.

Un gros travail est donc mené pour mettre à bien cet objectif d’écoute et de suivi des plaintes de la population. Dans le même temps, les travaux se poursuivent un peu partout sur l’entité. “Nous travaillons dans le dur avec trois sociétés qui ont compris le message et sont en train de faire de gros efforts”, poursuit Christian Moureau.

Une oreille attentive donc qui permettra aux citoyens de se sentir écoutés et de voir leur problème être traité et suivi jusqu’à en trouver une solution. En parallèle à cela, Proximus devrait communiquer prochainement sur les intérêts de la fibre optique afin de convaincre les habitants de changer leur abonnement actuel.

À terme, tous les habitants devront passer à la fibre optique. “Le but n’est évidemment pas de garder deux réseaux parallèles, à savoir le réseau de fibre optique et le réseau actuel en cuivre, pendant des décennies”, nous avait indiqué Proximus. “Les quartiers désormais reliés à la fibre optique auront tout de même une période de transition pour passer au réseau de la fibre. Nous allons dans un premier temps essayer de convaincre les habitants de changer de réseau en communiquant sur les avantages de la fibre. La plupart des gens le font sans souci. Ensuite, nous entretiendrons pendant cinq ans les deux réseaux pour permettre une transition en douceur.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be