Administration communale de La Louvière : les techniciennes de surface, en colère, manifesteront ce lundi

Elles le montreront ce lundi matin lors d’une action de protestation. Leurs reproches ? L’attitude et les propos jugés injurieux de leur directrice.

Thomas Donfut
Photo prétexte.
Photo prétexte. ©Chopard Photography – stock.adobe.com

Ce lundi, sur la place communale, les techniciennes de surface de la Ville de La Louvière manifesteront leur colère envers une hiérarchie qui leur manquerait de respect. “Cela fait plusieurs mois que ça dure et elles en ont marre”, nous explique Calogero Morina, délégué syndical de la CGSP. “À de nombreuses reprises, elles sont venues nous trouver pour se plaindre de leur situation. Selon elles, leur directrice aurait tenu des propos injurieux notamment en réunion en leur faisant comprendre qu’elles ne valaient rien. Ce sont des propos inacceptables. Nous avons rencontré la personne incriminée et celle-ci, en poste depuis huit mois, nous avait promis de faire amende honorable et de modifier son comportement mais si la promesse était belle, elle ne l’a pas tenue puisque les plaintes à son encontre ont redoublé. Nous avons donc réfléchi à une action et ce qui a été privilégié, c’est une sorte de manifestation destinée à faire réagir les autorités communales.

Dans une administration communale de la taille de La Louvière, elles sont 150 à effectuer ce travail ingrat dans les bâtiments communaux du centre-ville certes mais aussi dans les écoles communales de l’entité. “Nous avons aussi reçu plusieurs témoignages selon lesquels la directrice bloquerait certaines marchandises pourtant indispensables au travail des techniciennes de surface.

Lundi, elles voudront se faire entendre. “Nous espérons que cette action permettra d’ouvrir un dialogue sensé avec les autorités communales.

Pour ces dernières on reconnaît le malaise ostensible dans ce service. “Il y a effectivement une hausse des certificats médicaux ces derniers mois ce qui induit un certain mal-être au travail des techniciennes de surface”, reconnaît Françoise Ghiot, échevine de la Gestion des Ressources Humaines. “Nous serons présents ce lundi pour les écouter et tenter de trouver des solutions pour améliorer la situation.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...