Centre

1 111 logements seront rénovés par les immobilières sociales.

Une nouvelle étape pour le plan wallon d'investissement en matière de logements publics vient d'être franchi. Le gouvernement wallon a en effet marqué son accord pour libérer 12,5 millions d'euros supplémentaires en 2019. Ils s'ajoutent ainsi aux 28,5 millions dégagés fin 2018 et permettront d'améliorer les performances énergétiques de ces logements.

Ces subsides doivent évidemment permettre de respecter les engagements environnementaux pris par le politique mais aussi optimiser la patrimoine public wallon, diminuer la facture énergétique de locataires peu favorisés et encourager les sociétés de logements à investir. L'enveloppe la plus importante ira à la province de Hainaut, au profit de 3194 logements. 81,34 millions d'euros de travaux ont été estimés pour des subsides à hauteur de 61 millions d'euros.

Chez nous, toutes les immobilières sociales en profiteront pour mener à bien des travaux de rénovation énergétique. Au total, ce ne sont pas moins de 1111 logements qui seront rénovés. Les travaux sont estimés à 34 519 429 euros. Pour ce faire, des subsides sont libérés à hauteur de 25 889 517 euros. Le solde sera à charge des sociétés de logements.

Dans le détail, le Logis Dourois consacrera 1,42 million d'euros à la rénovation de 134 logements et pourra compter sur un peu plus d'un million d'euros de subsides. BHP-Logements (Hensies, Quiévrain, Honnelles, Boussu) recevra 1,5 million d'euros de subsides pour des travaux estimés à plus de deux millions d'euros dans 52 logements.

À Quaregnon, le Logis sera aidé à hauteur de 1,2 million d'euros pour des travaux estimés à 1,6 million. 103 logements sont concernés. Le Logis Saint-Ghislainois percevra quant à lui 1,4 million d'euros pour des travaux estimés à 1,8 million. 47 logements seront rénovés. La plus grosse enveloppe ira à l'immobilière Toit & Moi (Mons). Pour 178 logements dont les travaux sont estimés à 10,6 millions d'euros, les subsides s'élèvent à 8 millions d'euros.

La région du Centre n'est pas en reste puisque quatre sociétés immobilières bénéficieront d'un coup de pouce financier. Haute Senne Logement rénovera 67 logements pour environ 2,9 millions d'euros et 2,1 millions de subsides. La Ruche Chapelloise investira dans 40 logements pour 1,66 millionet 1,2 million de subsides. L'immobilière sociale entre Sambre et Haine (Binche) pourra compter sur 1,3 million de subsides et rénovera, pour 1,78 million, 35 de ses logements.

Enfin, Centr'Habitat décroche 6,86 millions d'euros afin de rénover 430 de ses logements. Le montant des travaux s'élève à un peu plus de 9 millions d'euros.