Des cabanes pour chats. Ou plutôt des "chabanes". Voilà le projet qui est en train de se concrétiser à Ecaussinnes. Un réseau d'abris pour chats errants se met actuellement en place pour subvenir aux besoins de ces animaux souvent abandonnés à leur triste sort, surtout en cette période hivernale. C'est ainsi que quatre petites chabanes viennent d'être installées à différents endroits de la Cité de l'amour.

"Un premier abri a été installé sur le terrain de la maison de repos, un autre dans le parc de l'église Sacré Cœur et deux autres à la Bassée, où vivent de nombreux chats SDF", précise Véronique Sgallari, échevin en charge du bien-être animal. "C'est le résultat d'une collaboration avec une demande citoyenne et le professionnalisme de nos trois vétérinaires lors d'une réunion sur le bien-être animal."

L'attention accordée aux chats errants ne s'arrête d'ailleurs pas là. La commune d'Ecaussinnes travaille sur la stérilisation de ces animaux en mettant notamment à disposition des cages-trappes (sur demande au service du bien-être animale). Une fois capturés, les animaux sont confiés aux bons soins des trois vétérinaires écaussinnois. Les animaux sont ensuite relâchés une fois parfaitement rétablis à l’endroit même de sa capture.

L'apport de ces cabanes construites par Frank Hody, un artisan écaussinnois, vient compléter ce système. "Il est important que la prise en charge de ces chats errants soit complète : stérilisation, soins et abris. Une charte de nourrissage a d'ailleurs aussi été faite en concertation avec les marraines et parrains. Un parrainage avec un citoyen existe en effet à chaque endroit où une chabane a été placée." 

D'autres chabanes seront installées prochainement dans le village. Un appel à la localisation des chats errants et au parrainage est d'ailleurs lancé.

© DR