On le sait, la composition du gouvernement fédéral a eu des incidences dans la Cité des Loups. En poste depuis le départ de Michel Di Mattia au parlement wallon en juin 2019, Leslie Léoni quittera elle aussi son échevinat pour débarquer au parlement fédéral et ainsi récupérer le siège de député PS laissé vacant par la nouvelle ministre de la défense, Ludivine Dedonder. Qui donc remplacera l’échevine de la culture et du tourisme ? À ce stade, la question reste entière.

En effet, aucune décision n’a été officiellement prise. "Je ne comprends pas cet empressement à remplacer Leslie Léoni", lance Jacques Gobert (PS), bourgmestre. "Nous avons toujours bien une échevine de la culture qui assume pleinement ses missions. Il y a un pilote dans l’avion, elle n’a pas encore quitté ses fonctions." En réalité, légalement, la Louviéroise pourrait même rester en fonction.

Ce sont les statuts du Parti Socialise qui empêche le cumul des fonctions. "Je suis déjà en possession de sa lettre de démission. Nous respecterons les statuts du parti, elle sera donc remplacée. Il n’y a aucune ambiguïté sur cette question. Quand sera cela-t-il possible ? C’est impossible à dire à ce jour." Une assemblée générale était initialement convoquée lundi dernier pour trancher la question. Mais la situation sanitaire a conduit à son annulation.

"Nous ne pouvions décemment pas imaginer rassembler 100 ou 200 militants au Louvexpo alors que le contexte est extrêmement sensible. Il n’est pas non plus envisageable d’organiser nos discussions par visioconférence puisque le vote doit avoir lieu à bulletin secret. Une nouvelle assemblée générale sera planifiée mais aucune date n’est fixée pour l’instant. Tout cela dépendra de l’évolution de la situation."

D’ici là, Leslie Léoni reste donc en place. Ce qui devrait rassurer les acteurs du monde culturel alors qu’un soutien est attendu après avoir été une fois encore touché par les mesures prises dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus.