Les élèves du Lycée Provincial des Sciences et Technologies (LPST) de Soignies vont bientôt devoir préparer leurs gros pulls et leurs manteaux pour aller à l'école. Dans quelques semaines, ils auront l'occasion de sortir des bâtiments de l'école pour suivre des cours en extérieur. Inscrit dans de nombreuses actions citoyennes et innovantes, le LPST participe en effet au vaste projet "L’École du Dehors".

Mais avant de mettre le nez dehors, les enseignants doivent s'y préparer. La première phase du projet consiste donc à les former sur la possibilité de donner cours dans un autre contexte que la classe et ce dans le plus grand nombre de matières. La sensibilisation à l’écologie, l’aménagement de cours "vertes" ou la mise en place d'une école zéro déchet sont également des matières qui seront abordées avec les équipes éducatives.

Encadrés pour l’occasion par l’asbl Good Planet, les profs du LPST ont passé il y a quelques jours une journée en immersion totale dans le bois de la sablonnière de Braine-Le-Comte. La nature aux couleurs de l’automne leur a donné rendez-vous pour participer aux ateliers découvertes et aux mises en situation diverses. Ils ont aussi reçu une panoplie d’idées et d’outils multiples en terme de créativité.

© DR

© DR

"Tout est possible avec la nature", se réjouit Virginie Lago Lago, enseignante et porteuse du projet. "Elle peut être inspirante pour enseigner les maths, la géographie, les sciences, etc. C’est une belle opportunité que de partager ses leçons dans un autre environnement. Inutile de préciser que les enfants sont hyper motivés à l’idée de participer aux futures activités en extérieur."

"Les possibilités sont nombreuses : enseigner à l’extérieur, créer un potager, gérer les déchets...", assure Lenka Cerne, la project-manager au sein de l’association Good Planet. "Proposer des outils, créer et suivre leur mise en place font partie de nos missions. Cette première journée a permis d’explorer un tas de thèmes comme l’écologie, la gestion des énergies et la présentation des ateliers que les enseignants utiliseront pour la suite avec leurs élèves."

Le LPST Soignies est l’une des seules écoles secondaires à participer à cette opération. L’étape suivante se traduira par la mise en places d’activités avec les élèves dans d’autres contextes et toujours à l’extérieur bien entendu. La crise liée au Covid 19 a poussé de nombreux secteurs à se réinventer. L’enseignement n’y a pas échappé. Il tombe à point nommé en cette période de distanciation sociale...