Plus de 18.000 euros sont demandés à l’entreprise chargée des travaux.

Le bas du parc de Mariemont arbore depuis quelques semaines des potelets flambant neufs, rehaussés et enfin conformes au guide régional d’urbanisme. La saga a donc pris fin sur le plan des réalisations. La commune de Morlanwelz n’a toutefois pas encore refermé le dossier. Les dépenses supplémentaires (24.100 euros) dû aux problèmes rencontrés leur restent en travers de la gorge.

La commune se sent lésée dans la mesure où elle a supporté le coût des travaux de mise en conformité des potelets alors que, selon elle, il appartenait au bureau VERS.A, responsable du chantier, d'installer des potelets qui observaient les règles et normes en vigueur et qui n'auraient pas dû faire l'objet de corrections ultérieures.

La convention qui lie la commune au bureau VERS.A prévoit en effet que : "l'auteur de projet s'engage à établir ses projets (…) conformément à la législation en vigueur (…). L'auteur de projet assume seul l'entière responsabilité des erreurs ou omissions (…) et répare l'intégralité du préjudice causé par sa faute ou sa négligence au Maître de l'ouvrage de l'ouvrage."

Régler le litigieux à l’amiable est la première piste. La commune réclame un peu plus de 18.000 euros à l’entreprise, soit 75% du dommage réel. « Ce montant semble raisonnable car la commune de fait l'économie d'une longue procédure judiciaire dont les coûts risquent de dépasser les 25% du dommage auxquels elle renonce », explique le directeur général de la commune. Si l’entreprise refuse, l’avocate de la commune Me Tison entamera des procédures plus sérieuses.

Pour rappel, tout avait démarré de la plainte d’un citoyen de Morlanwelz qui avait constaté le non-respect de la réglementation en vigueur, à savoir une hauteur d’un mètre pour faciliter la visibilité des potelets (il y en a une centaine) par les personnes à mobilité réduite (ils mesurent en réalité 45 cm). À la suite de cela, des procédures ont été lancées et la commune était, depuis la fin d’année 2017, mise en demeure de mettre le site aux normes.