Retaper sur le clou ne fera probablement pas de mal. Afin de conscientiser les citoyens à l’importance d’être acteur de leur cadre de vie et de leur bien-être, la ville de La Louvière lance sa campagne annuelle de sensibilisation "une belle ville, c’est l’affaire de toutes et tous." Cette dernière vise à rappeler les points essentiels inscrits dans le règlement communal de police et rappeler que le bien vivre ensemble comporte aussi des devoirs et obligations.

Une brochure vient d’ailleurs d’être distribuée par les gestionnaires de quartier de la police et les agents constatateurs de la ville. "Chaque citoyen a le droit à la tranquillité, à la sécurité, à la propreté et à la salubrité dans sa ville, dans son quartier, dans sa rue... Mais il a également le devoir d'y contribuer", insiste-t-on du côté de la ville. "L'entretien du trottoir et de ses accotements jusqu'au filet d'eau bordant la propriété par la personne habitant l'immeuble ainsi que l'interdiction d'utiliser des produits « phyto » pour désherber le trottoir font partie de ces rappels."

Des règles pour lesquelles la ville de La Louvière doit évidemment se montrer exemplaire. "Les moyens financiers et humains sont déployés en ce sens. Le service communal des Espaces Verts et Plantations traite la végétation dite adventice au moyen de machines mécaniques spécifiques dont une balayeuse désherbeuse aspiratrice équipée de brosses métalliques qui sillonne les kilomètres de voiries communales."

Quatre passages annuels sont prévus pour le désherbage des abords des bâtiments communaux, des trottoirs et filets d'eau longeant le domaine communal ainsi qu'aux pieds d'arbres d'alignement. "La mise en place de ces opérations de désherbage sur l'ensemble des sites de l'entité représente quelque 14 259 heures de prestation effective par an et nécessite, en plus d'un chauffeur attitré à la balayeuse, la mise à disposition de huit ouvriers supplémentaires sur le terrain."

Si certains jugeront probablement l’action communale insuffisante, ils ne seront pas pour autant dispensés de préserver leur cadre de vie. "En appliquant des gestes simples au quotidien que la plupart d'entre eux pratiquent déjà, comme balayer sa devanture, enlever les mauvaises herbes, respecter l'heure pour sortir les poubelles, ramasser les déjections de son animal lors d'une balade, déposer dans une poubelle ou reprendre ses déchets après un pique-nique au parc, ne pas jeter ses mégots dans les égouts,…"

Il va sans dire que ceux qui resteront sourds à ces quelques règles seront sanctionnés. En effet, après une période de sensibilisation et de rappels à l’ordre, la ville, en collaboration avec la police locale de La Louvière, prévoit un renforcement des contrôles dès la mi-juin.