Les Brainois et les parents d'élèves scolarisés dans l'entité devront désormais s'y habituer. Depuis ce lundi 14 septembre, le port du masque est rendu obligatoire dans un périmètre de 50 mètres autour de chaque implantation scolaire "dans un principe de précaution et au vu des chiffres qui augmentent dans la Ville".

Il est vrai que la commune de Braine-le-Comte a dénombré 27 nouveaux cas positifs de coronavirus, selon Sciensano, ces deux dernières semaines, ce qui en fait le septième moins bon bilan de toute la province du Hainaut, derrière Tournai (29), Manage (29), Mons (36), Mouscron (41) et Charleroi (140). Parallèlement à cela, plusieurs élèves ont été testés positifs la semaine dernière. Dont un à l'Athénée Royal Jule Bordet et trois à l'Institut Notre-Dame de Bonne-Espérance.

Parmi eux, deux sont scolarisés dans la même classe de primaire. Selon le protocole de l'AviQ et les services de Promotion de la Santé à l'Ecole (PSE), tous les élèves de la classe concernée ont dû être mis en quarantaine. Pour le troisième cas détecté dans le secondaire, il a aussi été décidé d'instaurer une quarantaine dans trois classes, par mesure de précaution.

La Ville de Braine-le-Comte appelle toutefois à ne pas céder à la panique et rassure d'ores et déjà en indiquant que les tests réalisés chez les camarades de classe concernés sont revenus négatifs. Le protocole mis en place a en tout cas été parfaitement exécuté par l'école concernée. Dans les autres établissements, toutes les mesures sont également suivies à la lettre pour assurer le bien-être et la santé des élèves et du personnel des écoles.

Pour rappel, en plus d'être désormais obligatoire aux abords des écoles, le port du masque l'est aussi dans le centre-ville de Braine-le-Comte ainsi que dans et aux abords des bâtiments publics, des bâtiments communaux, des magasins, des rues commerçantes, du marché hebdomadaire, de la brocante de Ronquières, des aires de jeux et agoraspaces (autour et dedans) et des parkings.