Jean-François Lenvain et son équipage ont relié Bruxelles à Binche avec succès.

Ils s’étaient fixé un défi de taille, ils l’ont relevé haut la main. Et sous le soleil ! Oui, le bon Dieu est binchou.

Vendredi, l’association Tous à Bord a réalisé sa grande boucle en préparation du Tour de France. Une cinquantaine d’athlètes, valides et moins valides, ont pris le départ de Bruxelles pour rejoindre Binche. Un périple de 81 kilomètres soutenu par Eddy Merckx qui a donné le coup d’envoi dans la capitale et parrainé par Remco Evenepoel.

Cette caravane de fous furieux avait plusieurs étapes sur son parcours : Schepdaal, le berceau de Remco Evenpoel, mais aussi Enghien, Soignies et La Louvière. À différents moments du parcours, des personnalités, des sportifs et des écoliers se sont joints aux coureurs. Ils étaient ainsi des centaines à franchir la ligne d’arrivée dans la Cité du Gille.

Avec 8 1 kilomètres dans les mollets, c’est un Jean-François Lenvain heureux qui nous a confié ses impressions sur la ligne d’arrivée. "Ca fait beaucoup d’années que j’imagine des projets. Avec celui-là, j’avais quand même mis la barre assez haut", confie le fondateur de l’association Tous à bord. "Il y avait beaucoup de paramètres à prendre en compte. Je suis donc vraiment très fier de ce qui a été accompli. Mais fier surtout de voir qu’autant de gens se sont approprié le projet. D’habitude, les gens sont plutôt spectateurs. Ici, ils sont devenus acteurs."

Ludwig De Winter a aussi mouillé le maillot pour quelques kilomètres. "C’était important pour moi d’être là, car je trouvais que c’était un beau rendez-vous pour la ville de Binche et Tous à Bord", souligne le coureur de Wanty-Gobert. "Je voulais partager cette envie de transmettre la passion du sport à tous, valides ou moins valides."

Fan de cyclisme, le bourgmestre Laurent Devin a accompagné l’équipage entre La Louvière et Binche. "C’est une aventure humaine extraordinaire avec Jean-François Lenvain et l’équipe de Tous à Bord. Ca a permis à tout le monde de vivre un événement exceptionnel dans le cadre de la préparation du Tour de France. Et quand on me dit qu’on va le faire tous ensemble, chez moi, forcément, ça résonne."

Il y avait beaucoup d’émotions à Binche vendredi. On en attend tout autant pour le départ de la troisième étape du Tour de France le 8 juillet.