La compagne de Jean-Charles Van Lierde, et mère de ses deux enfants, a témoigné devant la cour d'assises mercredi matin. La jeune femme est persuadée de l'innocence de son compagnon. Ella a choisi de rester avec lui car elle est convaincue qu'il n'a pas pu tuer Jimmy De Paepe et Oriana Iannuzzi, puis d'avoir bouté le feu dans leur maison, tuant un enfant âgé de 18 mois, le 1er août 2011 à Arquennes. Le témoin est en couple avec l'accusé depuis quinze ans mais elle ignorait qu'il consommait de la cocaïne. Elle l'a appris quand la police a débarqué à leur domicile à Overijse, le 2 août 2011, soit le lendemain des faits.

Elle a déclaré que Jean-Charles était très triste quand il a appris la mort de Jimmy, de sa compagne et de son fils. Elle déclare que Jean-Charles a appris la mort de Jimmy le soir du 1er août alors qu'ils étaient au restaurant à Lasne. Cependant, Me Mayence, avocat d'une partie civile, note que c'est la borne couvrant Overijse et non celle de Lasne qui a été activée, le 1er août à 19h51. La défense n'est pas d'accord. "Ne sortez pas le fantasme du tricheur permanent", a répondu Me Preumont à son confrère, déclarant que c'est quelqu'un d'autre qui avait appelé Jean-Charles à cette heure-là. Pour y voir plus clair, un enquêteur a été rappelé, il sera entendu en fin de journée.

La jeune femme a poursuivi son témoignage en déclarant qu'elle vit des moments difficiles depuis dix ans mais elle est convaincue de l'innocence de son compagnon. "J'ai choisi de rester avec lui car je suis persuadée qu'il n'a pas fait ça", a-t-elle clamé devant la cour.

Elle a enfin expliqué à la cour que son couple était soudé et que Jean-Charles était un bon père de famille et un gros travailleur. L'accusé était aussi très attaché à son papa, avocat décédé en décembre 2014. Lui aussi ignorait que son fils prenait de la cocaïne. "Nous sommes tous tombés de haut", a déclaré sa belle-fille devant la cour.

Le dimanche 31 juillet, Jean-Charles avait passé sa journée à remettre à neuf un escalier dans l'étude de son beau-père à Bruxelles. La sœur de sa compagne étudiait dans le bâtiment et elle se souvient avoir croisé Jimmy De Paepe dans la maison, il y était venu à moto et il y est resté une heure. Les deux hommes ont discuté mais le témoin n'a pas entendu le sujet de leur conversation. La cour entendra ensuite l'ancien associé de l'accusé.