Et de deux. La ville de La Louvière compte sur son territoire une nouvelle réserve naturelle domaniale. Le site de la Petite Suisse, à Besonrieux, vient en effet d’être classé sur proposition du collège communal et à l’issue d’un vote à l’unanimité du conseil communal. Sa gestion sera désormais assurée par la Région wallonne.

"Je suis particulièrement contente de pouvoir proposer cette mise à disposition de terrains communaux", explique l’échevine en charge de l’environnement, Nancy Castillo (Ecolo). "La création d’une réserve confère une protection durable à cette zone, qui présente un grand intérêt biologique."

En effet, on retrouve au sein de cet ilot de biodiversité des espaces rares, tant au niveau de la flore que de la faune. "On parle notamment de diverses espèces de libellules ou d’amphibiens. C’est d’ailleurs un endroit où les bénévoles se rassemblent pour les aider à traverser en période de migration. On en a déjà comptabilisé près de 600."

Pour l’échevine, la création de cette réserve domaniale est une excellente chose. Jusqu’ici, la ville n’en comptait qu’une, à savoir les étangs de Strépy. "C’est un socle sur lequel nous allons pouvoir ficeler un réseau écologique, notamment via la plantation de haies. Nous pourrons ainsi constituer un maillage pour les espèces présentes, notamment les insectes butineurs."

Ces dernières années, les projets, notamment immobiliers, se sont multipliés dans la Cité des Loups, ne laissant plus que peu de place à la nature. Aujourd’hui, sur près de cinq hectares, celle-ci restera sauvage et préservée. "On ne peut pas refuser tous les projets qui nous sont présentés, d’autant plus que tous les espaces ne présentent pas de grand intérêt biologique comme la Petite Suisse…"

Un site qui permettra par ailleurs le développement de projets pédagogiques au sein des écoles de l’entité… Probablement pour le plus grand bonheur des petites têtes blondes qui pourront observer crapauds, grenouilles ou tritons dans leur habitat naturel.