Binche et Estinnes s’associent pour développer un projet de cyclotourisme.

C’était le 12 mai. La Cité du Gille se préparait à accueillir la Grande Boucle et consacrait pour l’occasion une journée à son équipe locale, la team Wanty-Gobert. Les supporters pouvaient ainsi briser la glace avec les coureurs et même enfourcher un vélo pour affronter l’un des parcours proposés ce jour-là. Il y avait notamment un tracé reliant la Grand-Place de Binche au Vignoble des Agaises qui, sans surprise, a rencontré son petit succès et a manifestement inspiré les autorités locales.

La Ville de Binche et la commune d’Estinnes ont en effet décidé de s’associer pour présenter un projet conjoint. Le but ? Développer un réseau de points-noeuds spécifiques entre les deux territoires voisins pour mettre en place des balades cyclistes valorisant les atouts touristiques. On pense évidemment à la Brasserie La Binchoise, au Musée du Masque, à l’Abbaye de Bonne-Espérance, au Vignoble des Agaises ou encore à l’Hôtel de Ville… Les pépites ne manquent pas dans le coin.

Binche et Estinnes entendent ainsi rouler sur la vague du projet VHello lancé par la Province du Hainaut et qui a permis d’aménager quelque 850 km de parcours cyclables balisés et sécurisés dans la région du Centre et de Mons-Borinage. 24 communes y ont adhéré lors du premier appel à projets entre 2017 et 2018. En unissant leurs forces, Binche et Estinnes espèrent profiter d’une seconde salve pour mettre à la portée des petites reines les trésors de leur patrimoine.

Si le projet est retenu, la Ville de Binche pourrait ainsi toucher un subside de près de 70.000 euros. "Binche étant une ville de cyclisme, l’aménagement de tels espaces concorde avec les objectifs fixés notamment liés au développement de la mobilité douce et à la promotion du tourisme à vélo", conclut le bourgmestre Laurent Devin.