Malgré la pandémie de coronavirus, le football reprend ses droits comme il peut. La saison est lancée et dans les stades, un nombre limité de supporters est autorisé à encourager son équipe. C'était le cas dans la Cité du Gille ce dimanche. La RUS Binche accueillait le Pays Vert et s'est imposé deux buts à zéro à domicile.

La victoire a galvanisé les supporters et les joueurs qui en fin de match, ont célébré les trois points… comme avant, oubliant le contexte sanitaire. Chants, accolades, cris de joie. Mais pas de masques ni de gestes barrières. Le club avait pourtant pris les dispositions nécessaires pour que les choses se déroulent dans les règles. Le nombre de places était limité, les pré-inscriptions avaient été ouvertes plus tôt dans la semaine et sur sa page Facebook, la RUS Binche rappelait même que le port du masque était obligatoire pour les supporters. Mais dans une vidéo immortalisant l'euphorie de cette victoire, on peut voir que la règle a été très peu respectée. De quoi en faire bondir plus d'un.

"À Binche, les masques, c'est seulement le mardi", commente un internaute en référence au carnaval. " J’imagine que tous les Binchois qui se sont pris une amende de 250€ apprécieront", ajoute un autre.

Le confinement semble déjà loin, mais le virus est toujours bien présent. De plus en plus d'activités ont ainsi pu reprendre, comme le football, mais différemment, en tenant compte du contexte sanitaire. Il en va du respect de ces nouvelles règles pour faire en sorte que le monde ne s'arrête plus de tourner. Pour ce qui est de reprendre nos vies d'avant, il faudra encore un peu patienter…