Ce samedi, c’est la réouverture des terrasses en Belgique. Un rendez-vous que beaucoup attendent, dont les commerçants eux-mêmes. À Binche, la Ville vient d’annoncer la mise en place d’un nouveau plan-terrasse. Celui-ci prévoit l’agrandissent de chacune d’entre elles pour atteindre, un maximum, les 50 personnes autorisées. Des aménagements sont donc à prévoir pour les cafetiers et restaurateurs binchois.

C’est pourquoi le collège communal a décidé de doubler la prime dédiée à l’installation des terrasses. "Le budget initialement prévu était de 10 000 euros", explique le bourgmestre, Laurent Devin. "Nous proposerons au prochain conseil communal de l’augmenter à 20 000 euros. Il faut que nos commerçants s’adaptent à une nouvelle réalité. L’année dernière, c’était l’inconnu, alors que maintenant nous savons nous préparer."

Une prime qui sera octroyée sur demande. "Il est difficile de présager les besoins des uns et des autres", poursuit Laurent Devin. "Chaque situation est particulière. Les intéressés introduiront une demande pour pouvoir en bénéficier, et ce n’est pas uniquement pour le centre de Binche. C’est pour l’ensemble de l’entité !" La Ville interviendra pour 50% du mobilier acheté spécialement pour l’installation des terrasses. Au total, ce sont 80 mètres carrés de surface qui sont autorisés.

La prime doit donc encore être approuvée par le conseil communal, mardi prochain, mais elle est en tout cas en bonne voie… Une décision saluée par les représentants du secteur horeca binchois. "La Ville nous a particulièrement soutenus tout au long de cette crise", déclare Jérôme Urbain, tenancier du bar Le Parapluie National situé sur la Grand Place. "Ça n’a pas été le cas pour toutes les communes, et ça mérite d’être souligné. Nous avons maintenant les bonnes dispositions pour relancer le secteur, même si nous ne maîtrisons pas tous les paramètres comme la météo."

La Ville de Binche aura investi plus de 290 000 euros de prime pour ses commerçants depuis la crise sanitaire. Des aides qui ont touché, en tout, 117 responsables de commerce.