En temps normal, les trois jours gras sont synonyme d'affluence exceptionnelle pour le Musée international du Carnaval et du Masque à Binche, qui profite des dizaines de milliers de visiteurs venus profiter du carnaval, des groupes folkloriques qui y prennent l'apéritif, etc.

Depuis deux ans, le musée binchois doit vivre sans carnaval. Et il tire plutôt bien son épingle du jeu. "Bien sûr, la situation se ressent en termes de fréquentation. Nous n'avons plus les touristes venant de l'étranger et qui profitaient de leur passage à Binche pour découvrir nos collections, constate Marie Lempereur, chargée de communication du musée. Mais l'absence de carnaval n'empêche pas le public d'être en effervescence ces jours-ci et celui-ci répond à nos invitations à venir visiter le musée."

Durant la semaine de carnaval, le musée a prévu une programmation d'animations et d'ateliers encourageant à franchir les portes du musée. "Nous avons prévu des visites guidées le dimanche, lundi et mardi pour faire découvrir nos espaces permanents et notre exposition temporaire, et elles affichaient toutes complet." Lundi, jour traditionnellement dédié à la jeunesse, le musée a fait le plein d'enfants grâce à une journée spéciale Lundi Gras. "C'était l'occasion de faire découvrir le carnaval aux enfants avec le Centre d'Interprétation, des ateliers créatifs autour du masque, des séances d'initiation au maniement des baguettes de tambour et également une bataille de confettis dans la cour."

Pour susciter un intérêt supplémentaire durant la période de carnaval, le Musée du Masque a inauguré la semaine une grande exposition temporaire dédiée à la figure du bouffon, qui s'adresse autant aux enfants qu'aux adultes. "Ce n'est pas anodin d'inaugurer cette exposition en cette période puisqu'elle explore le monde carnavalesque. Avec cette exposition et notre centre d'interprétation, qui se veut être une immersion sensorielle, il est possible de vivre le carnaval en visitant le musée."

Un musée dont le rôle de médiateur et de transmetteur de l'esprit du carnaval se dévoile comme jamais alors que la fête est empêchée deux années d'affiliée.