Le calendrier approche de ce qui aurait dû être la période carnavalesque. Et ça inquiète les autorités judiciaires. Pour ceux qui connaissent mal la ferveur qui peut gagner la région du Centre, il faut se rappeler les craintes qui hantaient nos autorités avant la période de fin d'année. Manifestement, le procureur du Roi nourrit des inquiétudes assez semblables alors que le Mardi Gras arrive à grands pas.

Ce mercredi matin, Vincent Fiasse a ainsi tenu une conférence de presse pour rappeler les mesures de confinement. Et aucune exception ne sera accordée aux amoureux du folklore. Aucun événement ne sera autorisé sur la voie publique où les rassemblements sont toujours limités à quatre personnes maximum. Dans la sphère privée, pas question de noyer son chagrin autour d'une coupe entre amis ou en famille. La règle reste la même: un contact rapproché par bulle familiale.

Si le procureur du Roi de Charleroi rappelle les mesures, c'est que des rumeurs de rassemblement sont parvenues jusqu'à ses oreilles. Vincent Fiasse compte donc sur la bonne volonté de tous, malgré la déception de l'annulation. Il compte aussi sur les services des polices locales.

À Binche, le commissaire divisionnaire nous a d'ailleurs déjà confié que la police serait particulièrement vigilante. La consommation de boissons alcoolisées et les sorties déguisées seront interdites sur la voie publique. Un dispositif renforcé veillera au grain.