Centre

L'extérieur du Lavoir de Péronnes a été rénové. Mais la suite n'a jamais abouti.

La nouvelle année débarque chaque fois avec son lot de projets. Mais certains dossiers semblent définitivement perdus dans les cartons de l'administration communale. C'est le cas du Lavoir de Péronnes. Les "portes entrebâillées du temps" se seraient-elles refermées à tout jamais sur le Lavoir ? 

L'imposante cathédrale de béton avait vu le jour en 1954, à la faveur du Plan Marshall. Mais 15 ans à peine après sa mise en service, le lavoir faisait les frais de la crise du charbon et devait fermer ses portes. Laissé à l'abandon durant plusieurs décennies, le bâtiment était finalement inscrit sur la liste de sauvegarde du patrimoine industriel en raison de ses qualités architecturales hors-norme. Mais le temps passé et l'inactivité ont laissé des traces.

Alors, en 2009, 13 millions d'euros étaient investis pour rénover l'enveloppe extérieure du lavoir. L'intérieur devait suivre avec un projet de reconversion. Mais ce projet n'est jamais venu. Si bien que, le bâtiment étant toujours désaffecté, le temps rogne à nouveau les effets de la coûteuse rénovation entreprise dix ans plus tôt. Changement en vue ? La possibilité d'un projet de reconversion était évoquée du bout des lèvres l'an denier. Mais pas de fumée blanche depuis.