Marquée par la crise du coronavirus, la saison touristique aura été pour le moins particulière cet été à Binche. La Cité du Gille, qui ne manque pas d'atouts, a toutefois pu tirer son épingle du jeu.

L'Office du Tourisme constate ainsi que les visiteurs n'ont pas été plus nombreux, en cause notamment les voyages internationaux qui étaient largement bridés et les grands événements qui ont dû être annulés. Mais pour ce qui est de l'accueil national, une évolution intéressante est observée. Les touristes flamands étaient ainsi 10% plus nombreux cet été. Autre constat également, les Wallons viennent des quatre coins du sud du pays et ne sont plus concentrés sur le Hainaut.

L'Office du Tourisme constate également un intérêt beaucoup plus marqué des visiteurs pour le vélo. L'effet points-nœuds très certainement. Mais aussi celui de l'application Totemus qui propose notamment une balade touristique à deux roues sur les traces d'un jeu de piste .

Les applications numériques rencontrent d'ailleurs un franc succès à Binche. Outre Totemus, la Cité du Gille peut également compter sur Runnin'City qui propose des parcours "audioguidés" à suivre en marchant ou en courant.

"Ces deux applications s’ajoutaient à une application déjà sortie en 2019 de la visite de la ville en réalité augmentée. Traduite cette année en néerlandais et en anglais, l’application a suscité un regain d’activité en été", souligne l'Office du Tourisme qui compte sur les Journées du Patrimoine pour clore la saison en beauté.