Centre

La procédure du marché public a dû être relancée à la suite d'un recours.

Le centre d'interprétation de la dentelle tarde à sortir de terre à Binche. Le lancement du chantier avait été annoncé pour fin 2018 ou début 2019. Mais aucun signe d'activité sur le site, à deux pas du Musée du Masque.

Et pour cause, le dossier a connu quelques déboires administratifs. Il était pourtant mis sur de bons rails, mais la Ville de Binche a dû faire marche arrière et relancer la procédure du marché public. Pour rappel, le projet comprend à la fois la création d'un centre d'interprétation de la dentelle, mais aussi l'aménagement de deux appartements à l'étage. Du côté de l'administration binchoise, on souligne ainsi que le dossier, bénéficiant d'un double subside wallon, est relativement complexe. Le cahier des charges à l'origine du marché public l'est tout autant.

La Ville de Binche a reçu plusieurs offres pour ce projet dont le budget s'élève à plus d'un million d'euros. Deux offres se jouaient dans un mouchoir de poche. Si bien que lorsque la Ville a arrêté son choix, l'entreprise coiffée sur le poteau a introduit un recours. Pour la sérénité des démarches, la Ville de Binche indique qu'elle a décidé de relancer la procédure de marché. Un retour en arrière administratif qui aura fait prendre au dossier un an de retard. Le bourgmestre se veut néanmoins confiant pour la suite des événements. "Le budget est prêt, nous sommes prêts, nous n'attendons plus que le centre se concrétise", commente Laurent Devin.

La dentelle est solidement ancrée dans le patrimoine de Binche qui ambitionne d'en devenir la capitale wallonne. Avec ce centre d'interprétation, la Cité du Gille compte bien ajouter une corde à son arc touristique.