Centre

Le ministère public a requis lundi devant le tribunal correctionnel de Charleroi une peine de cinq ans de prison, sans s'opposer à un sursis, à l'encontre de C.S., 41 ans. 

La quadragénaire est poursuivie pour une tentative de meurtre sur S.H., 23 ans et ex-compagnon de la prévenue. La victime a reçu deux coups de couteau et a échappé de peu à la mort.

Le 31 mars 2017, C.S. se trouvait à son domicile à Binche, avec son compagnon. Les choses ont dégénéré et la prévenue s'est saisie de deux couteaux de 35 cm pour effrayer son compagnon. Elle lui a porté un coup de couteau à la main et un autre au thorax, provoquant une hémorragie interne. S.H. a dû fuir les lieux par le jardin, en escaladant un mur de deux mètres de hauteur pour atterrir et agoniser chez le voisin qui a alerté les secours. 

La prévenue avait préalablement fermé la porte à clé, en prenant soin de cacher les clés. Transporté à l'hôpital dans un état grave, S.H. a été placé aux soins intensifs et a échappé de peu à la mort. La victime, également poursuivie pour des coups et blessures, conteste avoir porté des coups à sa compagne. 

La quadragénaire dit avoir été victime des violences de son compagnon et avoir agi sous la provocation. Le ministère public penche plutôt pour la version de la victime et retient l'intention d'homicide. Une peine de cinq ans de prison a été requise contre C.S., sans s'opposer à un sursis vu l'absence de casier judiciaire. Pour les coups et blessures, une suspension du prononcé est requise pour S.H. 

La défense de S.H. a plaidé un acquittement pour les coups et blessures tandis que celle de C.S. a plaidé un acquittement pour la tentative de meurtre. Elle demande une requalification des faits en coups et blessures volontaires. Pour le port des deux couteaux, une suspension du prononcé est sollicitée. Le jugement est attendu le 28 octobre.