À l'instar d'autres communes, Binche présente son Plan Stratégique Transversal.

Toutes les communes y passent. Pour ce mois de septembre au plus tard, elles doivent présenter leur Plan Stratégique Transversal (PST), nouvelle feuille de route devant guider l'action communale pour les six années à venir.

À Binche, le PST se veut un plan citoyen, mobilisateur et ambitieux. "Nous partons du citoyen. Pour rappel, durant la campagne électorale, nous avions lancé une grande consultation populaire. Les résultats avaient été intégrés dans notre programme électoral qui avait ensuite servi pour la déclaration de politique générale en début de mandature", souligne le bourgmestre Laurent Devin. "Partant de là, avec notre directeur général, nous avons mis en place une procédure relative au PST. Chaque service de notre administration a eu six mois pour s'approprier le document, ce qui permettra de mieux développer notre action par la suite."

Les autres partis ont également été consultés. "Nous avons invité les chefs de groupe de chaque formation politique pour voir ce qu'ils pensaient du PST. Nous avons pu intégrer certaines remarques", ajoute Laurent Devin.

La Ville de Binche entend ainsi se baser sur les nouvelles technologies pour améliorer l'accès de ses services. Elle se veut agréable, sécurisée et sécurisante. La mobilité, le folklore, le développement durable ou encore la cohésion sociale sont également repris dans cette note d'intentions qui ne marque pas une révolution copernicienne par rapport à la déclaration de politique générale.

"La démarche consiste d'une part à développer les meilleurs services pour nos citoyens, et d'autre part à mobiliser nos services en interne pour atteindre les objectifs fixés. Le document n'est pas exhaustif. Il ne reprend pas l'ensemble des projets qui seront développés durant la mandature. Il ne fixe pas non plus d'échéances ni de budgets, car de nombreux dossiers restent dépendants d'intervenants extérieurs. Mais le PST fixe un cap vers lequel nous tendons."