Il n'a pas été simple à boucler ce budget prévisionnel pour 2021 à Braine-le-Comte. "Mais grâce à la dynamique tant politique qu'administrative, nous avons pu y arriver", souligne d'entrée le bourgmestre Maxime Daye. Le contexte économique actuel n'a en effet guère faciliter la réalisation de cet exercice toujours périlleux. Et même si l'opposition (Ecolo et Ensemble) a émis certaines remarques négatives transformées en abstention lors du vote, ce budget a été validé par la majorité du conseil communal ce lundi soir.

Pour son volet ordinaire, ce budget atteint l'équilibre avec un léger boni (80 700 euros) grâce à un rapatriement de 210 000 euros sur le fonds de réserve, un mécanisme demandé par le Centre régional d'Aide aux communes (CRAC). Il était en effet nécessaire de trouver une solution pour éviter un mali en sachant que les recettes (25,9 millions) sont inférieures aux dépenses (26 millions). Le boni général s'avère toutefois plus confortable : 2,2 millions d'euros.

Malgré la crise, la Ville de Braine-le-Comte va pouvoir investir 4,8 millions (dont 731 000 euros via des subsides) dans le cadre de son budget extraordinaire (NdlR : c'est donc même légèrement plus qu'en 2020 où 4 millions étaient prévus). Une série de projets a ainsi été listée par le collège communal. Il est par exemple prévu d'injecter 200 000 euros dans divers travaux de mise en conformité de bâtiments communaux. Mais aussi 35 000 euros dans la réalisation d'une étude pour créer à terme un pôle administratif communal réunissant l'hôtel de ville et le CPAS.

La commune va investir dans la sécurité avec de l'entretien de voiries et la réfection de trottoir pour 2,5 millions d'euros (dont 2 millions d'euros via le Plan d'investissement communal). Par ailleurs, 330 000 euros sont prévus pour les travaux du chemin de la Dîme à Hennuyères et 100 000 euros pour l'entretien des cours d'eau et lutte contre les inondations.

Pour la mobilité douce, 50 000 euros seront utilisés pour un projet d'audit cyclable et 265 000 euros pour les travaux d'aménagement du Ravel 123 (entre Le Poseur et Petit-Roeulx). La commune planifie enfin l'aménagement du parking de l'école de Steenkerque (200 000 euros), l'entretien extraordinaire des espaces verts (80 000 euros) ainsi que l'entretien des avaloirs et du réseau d'égouttage (60 000 euros).